Overdose de Kétamine pour Sarah Jessica Parker, regardez les terribles effets

Sarah Jessica Parker grandit dans l’Ohio, quatrième enfant au sein d’une famille recomposée de 8 enfants, dans des conditions matérielles très modestes, surtout après le divorce de ses parents. Sa mère est professeur dans une école primaire alors que son père souhaite devenir écrivain.

Elle étudie dès son plus jeune âge le chant et la danse pour aider ses parents à joindre les deux bouts. Elle obtient, dès l’âge de huit ans, son premier rôle à la télévision. En 1976, ses talents lui permettent d’être choisie pour jouer à Broadway dans The Innocents.

Entraînant sa famille dans le New Jersey, elle monte sur scène pendant quelques années jusqu’au moment où la compagnie The Sound of Music lui offre son premier rôle majeur avant d’être la tête d’affiche du spectacle Annie présentée sur Broadway de 1979 à 1980.

Elle fait ses débuts à la télévision en 1982, dans le téléfilm My Body, My Child et dans l’unique saison de la série Square Pegs.

Elle apparaît sur le grand écran en 1984 dans Footloose et Firstborn, et obtient le rôle principal de School Girls l’année suivante avec les actrices comme Helen Hunt et Shannen Doherty.

En quête de consécration, Sarah Jessica Parker multiplie les apparitions à la télévision jusqu’à ce que Steve Martin tombe amoureux d’elle dans L.A. Story (1992). Elle côtoie par la suite de grands noms, comme Nicolas Cage dans Lune de miel à Las Vegas(1993), Bruce Willis dans Piège en eaux troubles (1994), ou encore Woody Allen dans le téléfilm The Sunshine Boys. Après le premier rôle de Miami Rhapsody en 1995, elle retrouve le réalisateur Tim Burton dans Mars Attacks! (1996) qui l’avait déjà dirigée dans Ed Wood (1994).

Le succès mondial arrive en 1998 grâce à la série Sex and the City où Sarah Jessica Parker incarne pendant 6 saisons Carrie Bradshaw, une journaliste tenant une chronique hebdomadaire spécialisée sur les relations amoureuses qui propulse la carrière de l’actrice. Sex and the City lui permet de mériter le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série télévisée en 2000, 2001, 2002 et 2004. Depuis, Sarah Jessica Parker devient une figure emblématique dans le domaine de la mode et reste à l’heure l’une des principales ambassadrices. Posant pour Vogue et d’autres magazines, elle s’impose en tant que fashionista internationale.

Comédies romantiques (2005-2012)

L’actrice au Festival du Film de TribeCa 2009.

Lorsque Sex & the City se conclut, l’actrice mise sur des comédies romantiques. En décembre 2005, dans Esprit de famille, elle joue la fiancée d’un quadragénaire incarné par Dermot Mulroney, dont la famille est interprétée entre autres par Claire DanesDiane KeatonRachel McAdams, et Craig T. Nelson. Les critiques sont mitigées, mais le box-office satisfaisant. En février de la même année, elle se lance dans la parfumerie en s’associant avec la société Coty.

En mars 2006, elle forme, avec Matthew McConaughey, le couple glamour au cœur de la romance Playboy à saisir. Les critiques sont cette fois très mauvaises, mais le public répond présent.

En 2007, c’est cependant par un flop critique et commercial que se solde une tentative d’incursion dans le drame, avec Apparence trompeuse. De même en avril 2008 avec la comédie dramatique indépendante Smart People, où elle se contente pourtant d’un rôle égal à ses partenaires, Dennis QuaidThomas Haden Church et Ellen Page.

En 2008, elle peut compter sur Carrie Bradshaw pour revenir au premier plan : elle retrouve son personnage fétiche pour la suite cinématographique de la série, Sex and the City, le film. Les critiques sont bonnes et le film connait un large succès commercial, notamment à l’international. Parallèlement, l’actrice s’implique à titre d’ambassadrice pour l’Unicef. Elle appelle aussi les Américains indécis à voter pour le candidat aux présidentielles américaines Barack Obama à la veille du scrutin, en 2008. Elle renouvelle son soutien au président sortant pendant sa campagne de 2012.

L’année suivante, l’actrice renoue avec la comédie romantique pour Où sont passés les Morgan ?. Cette fois, l’actrice se lie au spécialiste anglais du genre, Hugh Grant. Les critiques sont très négatives, mais le film est rentabilisé.

L’année 2010 est décevante : la suite Sex and the City 2 reçoit de très mauvaises critiques, et le box-office inférieur au premier volet, malgré un budget bien supérieur.

En septembre 2011, elle connaît un nouveau flop critique avec la romance Mais comment font les femmes ?, pour laquelle elle est pourtant entourée d’autres actrices de séries télévisées – Busy PhilippsOlivia Munn et Christina Hendricks. Deux mois plus tard, elle fait partie de la distribution glamour de la comédie romantique chorale Happy New Year.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires