Menace de niveau 4: Jean Nivookat ne comprend pas « Je n’ai menacé personne »

Jean Nivookat, un habitant d’Auderghem, vit dans la peur depuis 1 semaine. Il ne comprend pas pourquoi la presse francophone ne cesse de parler de « Menace de Niveau 4 » alors qu’il n’a menacé personne.

L’homme, ne parlant pas très bien français, a cru depuis le début de l’alerte qu’on le prenait pour un terroriste. Qu’on parlait de « Menace de Nivookat ».

Jean de Nivookat a été pris en charge ce matin par la cellule psychologique de l’hôpital Erasme.

Selon ses médecins, il lui faudra plusieurs semaines pour se remettre de cette semaine passée enfermé dans sa cave, persuadé que la police le recherchait pour avoir écrit sur Facebook une blague sur les policiers.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires