Marc Dutroux vexé: « avec tous ces attentats, on m’a oublié! »

Colère et indignation au sein de la prison de Nivelles! Absent des médias depuis de nombreuses semaines, Marc Dutroux sort du silence afin d’exprimer son mécontentement.

Dans un message adressé à notre rédaction, le tristement célèbre détenu parle du manque d’intérêt qu’on lui a porté dernièrement, particulièrement au lendemain du week-end pascal. « Ce dimanche, j’ai eu droit à un délicieux gigot d’agneau, accompagné d’un gratin dauphinois et d’une poêlée de légumes printaniers. De plus, j’ai reçu un joli sachet garni de succulents oeufs en chocolat pour le dessert. Avec un tel festin, je m’attendais à un bel article dans La Meuse ou La Nouvelle Gazette, voire même me retrouver en une, il n’en fut rien! »

En effet, suite aux récents événements qui ont frappé notre pays, tous les médias se sont tournés vers Bruxelles, alternant interviews exclusives des victimes et informations capitales sur les terroristes et leur réseau en Belgique. Plus de place dès lors pour Marc Dutroux et son repas de fêtes, sujet pourtant très apprécié des médias n’ayant rien d’autre d’intéressant à raconter.

« J’en veux terriblement à Daesh » témoigne Marc Dutroux. « Tout le monde ne parle plus que de ça, les frères El Bakraoui sont en proie de me dépasser dans les sondages des criminels les plus détestés de Belgique! »

Enfin le détenu exprime également son insatisfaction envers les médias: « Je suis très déçu par Sudpresse, avec qui j’ai pourtant un contrat d’exclusivité m’accordant au moins quatre articles par année dans leurs journaux, peu importe le contenu. Depuis les attentats de Paris et la crise des migrants, plus aucune nouvelle de leur part… On est vite oublié! »

Un coup de gueule qui, il l’espère, fera réagir les médias et lui permettra de retrouver sa notoriété.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires