Hier soir se tenait, à l’initiative du Koweït, une réunion d’urgence du conseil de sécurité de l’ONU.

Au lendemain des violences à la frontière de la bande de Gaza, où les soldats israéliens ont tué 59 Palestiniens, lors des manifestations contre l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem. On déplore un bébé parmi les victimes, asphyxié par des jets de grenades lacrymogènes, mais selon Israël, ce nourrisson était fiché par leur service comme étant un des meneurs des organisations terroristes palestiniennes.

L’ONU a condamné es violences, et a rappelé au gouvernement israélien que sa victoire récente au concours de l’Eurovision ne lui donnait pas le droit à toutes les exactions.

Le conseil de sécurité a également tenu a préciser aux chef des armées israéliennes que Gaza n’avait rien à voir avec gaz, précision nécessaire afin d’éviter à l’avenir de fâcheux malentendus.

Décidé à frapper du point sur la table le conseil de sécurité a infligé un avertissement au gouvernement coupable. Israël ne devrait pas jouer avec le feu, car il ne manque plus que six avertissements pour arriver à un blâme. Et si par malheur, Israel venait à récolter 30 blames, de graves sanctions pourraient être envisagées, on évoque dans les milieux autorisés un embargo sur les importations de Nutella vers Jerusalem.

Sur une idée de Vincent G, dit le Bichon

Facebook Comments