La nouvelle loi contre la fake news voulue par Emmanuel Macron a déjà sa première victime.

Hier soir, le rappeur Jul vient d’être mis en examen pour propagation de fausses nouvelles. Dans un tweet, le chanteur avait écrit ceci :

« Ma team, on ce mok de sur moi par rapord que j’est pas une bone grammaire. mè j’est pas besoin davoir était a l’ecol pour etre un artist »

Une commission indépendante sera nommée pour décider si le rappeur peut entrer dans la catégorie « artiste », ne serait-ce que par une porte de derrière entrebâillée, mais les chances sont estimées très faibles.

En attendant le chanteur a été laissé en liberté, mais doit rester à disposition des forces de l’ordre.

Jul est le premier d’une longue liste de candidats à une mise en examen pour fausses nouvelles et nous ne pouvons que nous réjouir de cette nouvelle loi, qui protège la  démocratie macronienne et fustige ceux qui veulent faire dévier l’information des sentiers biens délimités par notre nouveau gouvernement.

Facebook Comments