Lille, il utilise les tampons usagés de sa mère comme cartouches Nerf

Cette histoire peut paraître complètement folle mais elle reflète la terrible réalité qui nous entoure.

Kevin, 22 ans, habitant la région de Lille, est fan des pistolets Nerf depuis sa plus tendre enfance ne peut pas imaginer un week-end sans dégainer son pistolet propulseur de fléchettes en mousse.

Mais comment se procurer de façon légale de nouvelles munitions lorsqu’on est célibataire et sans emploi depuis plus de 3 ans et que les comptes frôlent le zéro?

C’est alors que Kévin a eu la meilleure idée de sa vie, il s’est aperçu que les dimensions des tampons hygiéniques de sa sœur correspondait parfaitement à ses lanceurs.

Il ne lui a pas fallu très longtemps pour se constituer un véritable arsenal, car il en a aussi récupéré discrètement auprès de sa mère.

Seul petit inconvénient, les tampons que Kévin récupère ne sont pas totalement neufs et ont déjà été utilisés.

C’est d’ailleurs ce qui rend le jeu encore un peu plus imprévisible pour Kévin: y aura-t-il une tâche de sang sur les vêtements de mes amis lorsque je les toucherai ?

Nous remercions notre lecteur Kévin pour ce conseil très intéressant qui ravira les aficionados pauvres de ce jeu.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires