Les FEMEN font renommer la femelle du chat “vagin”.

Après avoir attaqué des Eglises, des politiciens et les genres dans la grammaire française, c’est à la SPA ET à la langue que les FEMEN ont fait face.

En cause ? La chatte.

Un animal associé à quelque partie anatomique féminine dont l’odeur rappelle ces vacances dans les calanques de votre jeunesse, et dont l’aspect terrifie tout gérant d’un blog Tumblr en plein coming-out et donc en lutte pour les droits des pansexuels hétéroromantiques toasterkin tétrahémigender.

Nous avions pu interroger en décembre Caroline, 23 ans, étudiante en littérature féministe :
“C’est encore pire que l’absence de femmes militaires dans les reconstitutions historiques : la chatte est devenue vulgaire. Nous ne laisserons aucun homme, si féministe soit-il, joindre à la maltraitance de la femme une forme de maltraitance animale. En conséquence, nous souhaitons que la femelle du chat soit renommée ‘vagin’. Nous irons jusqu’au bout, ou nous vous accuserons de nous avoir harcelées. Oui, VOUS, Artillerie Lourde, avec votre nom de journal à la con qui trahit un complexe hypogonadique “.
Huit membres de l’organisation tenant quatre membres de la SPA en otage ont pénétré hier les locaux de l’Académie française et ont arrosé les académiciens d’urine du félidé concerné, lesquels ont cédé après une heure de torture :

“Après ces négociations assez peu conventionnelles, nous déclarons que dorénavant il faudra parler du chat et de sa vagin, oui “sa” puisqu’au passage nous avons changé le genre de ce nom commun.”

Merci mesdames.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires