L’article collaboratif des lecteurs de Nordpresse est arrivé

Les Archontes de Sudpresse viennent de mettre en place leur grand plan de congolexicomatisation visant à combattre une recrudescence d’anatidaephobie (peur que quelque part, un canard soit en train de vous observer) auprès des fétichistes non-binaires du joint de culasse. Ceux-ci, en général à l’aide d’un boudin de porte, aiment les machines à sous posées sur des strapontins en parpaings.

Selon les scientifiques, il s’agirait d’une malformation génétique agissant sur l’Aminoacyl-ARNt-synthétase qui provoque chez les gens cette peur des canards. Une peur comblée par le PQ senteur vanille qui, nononbstant le coût très élevé, n’est pas une solution ni pour les gens, ni pour les SDF.

L’association nationale de défense des slips de bains motifs chocolatines a annoncé qu’elle ne céderait pas à cette annonce digne d’un site de presse putaclic et affirme qu’ils n’en sont pas à leur antépenultième avertissement sur le sujet.

“Merde”, déclare le président de la confrérie de la choucroute garnie à la mimolette, sans qu’on comprenne ce que cette confrérie a comme rapport avec le problème de la peur des canards.

“On assiste à une industrialisation de l’herméneutique”, selon Xavier, un gars qui aime se taper l’incruste dans un maximum de débats sans que son amour des hérissons ne soit jamais remis en question par ses collègues de son groupe de Grindcore.

Nous souhaitons donc un grand courage à tous les humains victimes de ces canards diaboliques qui rappellent les heures les plus sombres de l’histoire des Pokémon lorsque Pikachu se présenta déguisé en Hitler à la Japan Expo.
“Pute à frange, coléoptère, baudroie abyssale, constipation, Australopithèque, Bouglou à sens giratoire inversée, Staline, Ornithorynque”, ce sont les mots qu’on entend désormais crier dans les rues de Bruxelles tandis que les élus continuent leur championnat du monde de procrastination.

L’oesophagite des victimes de la peur des canards constitue le premier symptôme de cette maladie mentale qui ne cesse de leur gratter l’esperluette à cause des reflux gastriques.

Plus de considération pour les déclarations Kamoulox ?

Le panda du harcèlement sexuel, arrivé mercredi à Bruxelles, a présenté une conférence sur les bienfaits de la gonorrhée dans le traitement de l’hypnagogie et de l’idiosyncrasie.
Un concept difficile à appréhender par des personnes n’ayant jamais mis les pieds dans la maison communale d’Ohin, une commune dirigée par un bourgmestre PS, proctologue de métier, grand joueur de xylophone et Français d’origine.

Replis de la civilisation judéo-chrétienne ?

Il faut, autant que faire se peut, défendre les valeurs du christianisme, selon Narine Le Pen, la présidente de l’association des patriotes enrhumés.

“La solution, c’est la mer noire” soutient un spécialiste en tautologie. Une comparaison sémantique qui ne plait pas à la présidente du parti qui affirme que ce n’est pas parce qu’elle est nictalope qu’elle est une sage-femme.

Son parti moribond est en tous cas en recherche de nouveaux leviers populistes. Une véritable nécessité d’inspiration pour son camp qui n’a jamais réussi à se remettre du débat du 2ème tour où l’intégrité de la candidate a sombré face à la tactique de la cuillère d’Emmanuel Macron.

Des mots plus longs pour des idées plus fortes ?

Rindfleischetikettierungsüberwachungsaufgabenübertragungsgesetz,  (« loi sur le transfert des obligations de surveillance de l’étiquetage de la viande bovine », abrégé en RflEttÜAÜG ou RkReÜAÜG) est l’intitulé partiel d’un projet de loi débattu en 1999 au parlement du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale. Il s’agit mot allemand le plus long qui ait été utilisé de manière officielle.

Narine Le Pen demande, pour protéger les anatidaephobes, qu’on interdise immédiatement l’arrivée de nouveaux canards dans les vestibules des clubs de philatélies. Les crises d’apoplexies sont les plus violentes observées et seraient même + dangereuses que celles connues lors des marathons “Michel Druker” de 2014.

Matéo Salvini, de son côté, se refuse à tout commentaire et demande à ce que Narine Le Pen retourne dans son bidet qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Les Verts français, eux, expliquent au Parisien et au JDD qu’il est essentiel de mettre en place des solutions de Permaculture de plancton.
La dichotomie actuelle du phénomène ne fait néanmoins pas oublier la concupiscence des élus sur le sujet.

Le président du parti socialiste, dont tout le monde a oublié le nom, demande quant à lui qu’on cesse de combattre les grands problèmes de la société en pointant de petits furoncles spongieux qui ne sont que les symptômes d’une problématique qui en est à son paroxysme.

Une chose est sûre, aujourd’hui en Belgique, nous fêterons l’ouverture de la 12ème Pépinière d’Herstal avec un bon paquet de frites sauce samouraï.
Alea Jacta Est, comme disait le plus grand dealer de poudre de perlinpimpin de l’histoire.

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires