L’arche de Noé, nouvelle arme contre le réchauffement climatique

Sous couvert d’un déluge d’informations assénées dans un silence glacial, les banquises fondent, la mer monte et nous allons tous finir noyés sous les algues vertes si nous n’y prenons garde.

Il est grand temps de remettre au goût du jour des recettes retrouvées dans un très ancien testament et de se faire mener en bateau pour sortir la tête de l’eau.

Pour ce faire, l’arche de Noé est un remède souverain.

Sans vouloir faire feu de tout bois, il convient que tout le monde mette la main à la patte !

Nous recommandons de commencer notre recherche d’animaux volontaires pour le grand rembarquement par nos amies les bêtes les plus faciles à nourrir.

La viande de phoque pour les ours blancs, c’est une denrée en voie d’extinction, de nos jours… Il fait bien trop chaud pour la conserver en respectant la chaîne du froid. Et nous aimons trop Bibifoc pour digérer l’idée qu’il ne soit qu’un maillon de plus de la chaîne alimentaire.

Comme il est crucial de dire ce que l’on fait et de faire son lit, votre serviteur chimpanzé a pour sa part déjà rassemblé quelques mites, cafards, puces et punaises de lit tous très motivés pour rester autour de lui dans l’optique de cette belle aventure.

Ils se regroupent d’ailleurs autour de moi, attendant que je me confie à eux… Je suis dans de beaux draps…

A votre tour de sauver la planète, jetez-vous à l’eau !

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires