Connect with us

Violence

La vidéo du massacre de Tunisie – Cliquez pour voir des morts !

Published

on

La vidéo exclusive du terroriste ! 38 morts ! Découvrez le massacre ! Âmes sensibles s’abstenir ! Des morts, des morts !

Continue Reading
Advertisement

Monde

Haut-Karabakh : Kirikou va être déployé sur le terrain

Published

on

Une issue au conflit ?

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a annoncé que Kirikou serait envoyé sur la zone de guerre pour régler le conflit.

Guterres a rappelé que le petit garçon avait réalisé un excellent travail en 1998 en venant à bout de la sorcière Karaba, et que c’est seulement la version plus à l’Est que se disputent l’Arménie et l’Azerbaïdjan, soit une mission tout à fait à la portée du petit bonhomme de Michel Ocelot.

On attend beaucoup de celui qui court très vite tout nu, là où même Poutine n’a pas réussi à geler le conflit.

Clitorin De Menfairpieds-Clavicule

Continue Reading

Belgique

Covid-19 : un masque prend le contrôle de son hôte et cambriole une banque !

Published

on

By

Incroyable scène dans les rues de Nouille Orque cette nuit : un homme est devenu incontrôlable après que son visage ait été entièrement recouvert par son masque protecteur. Selon des témoins, l’homme aurait commencé à crier en pleine rue, alors que son masque, prenant une teinte verte, se mettait à recouvrir tout le visage de celui-ci. Il serait alors devenu incontrôlable, et est entré dans une banque dont il est ressorti à peine deux minutes plus tard… avec un pactole de quatre millions d’euros. A l’heure actuelle, l’homme ainsi que la somme dérobée reste introuvable. Lors d’une conférence de presse, ce matin, le lieutenant de la police de Nouille Orque Mitch Kellaway a indiqué l’ouverture d’une enquête au sein du gouvernement, auteur de l’achat et de la distribution du masque en question. Les autres utilisateurs de ce même masque seront suivi grâce à la puce GPS 5G qu’il contient, afin d’éviter d’autres incidents.

Continue Reading

Article marrant

Manifestation de policiers : 600 manifestants selon la police, 2000 selon les manifestants

Published

on

 

Plusieurs centaines d’agents étaient à nouveau rassemblés hier devant le Bataclan à Paris pour manifester contre les accusations répétées de violences policières. La situation a rapidement dégénéré avec l’intervention des forces de l’ordre.

Alors que la police parle d’environ 600 manifestants, les syndicats de police estiment quant à eux le nombre de manifestants plus proche de 2000. Un manque de clarté dans la communication qui pourrait être à l’origine des débordements.

Des violences constatées du côté de la police

« Le rassemblement a commencé vers 22h, et les échauffourées environ une demi-heure plus tard, dès que les flics sont arrivés » raconte Michel, policier manifestant. « Ils ont commencé à nous envoyer des lacrymo pour nous disperser, on a répondu à coups de flashballs, ça a vite tourné au bordel. »

Hervé, policier manifestant lui aussi, a fait part de sa colère auprès de notre journaliste sur place : « C’est toujours pareil, tout le monde nous chie dessus et nous accuse d’être violents, on manifeste parce qu’on s’oppose aux accusations, et là les flics débarquent pour nous péter la gueule ! Y’en a marre ! Laissez-nous bosser ! » Du côté des forces de l’ordre, Guy tente de rééquilibrer la balance : « Violences policières, violences policières, on entend toujours la même chose, mais on oublie de dire qu’en face les manifestants sont très violents aussi ! Surtout quand c’est des flics ! »

Plusieurs centaines de blessés

Les porte-paroles de la CGT-Police ont qualifié les méthodes d’intervention de la police « inacceptables« , « honteuses« , « d’une violence inouïe et totalement hors de propos« . Selon l’IGPN, toutefois, « l’intervention des CRS a été menée proportionnellement à la violence des manifestants. » Au final, plusieurs centaines de blessés à déplorer, tant du côté des manifestants que de la police. Un triste constat qui ternit encore un peu plus l’image de la police en France, déjà mise à mal depuis plusieurs années.

Le nouveau ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin ne s’est pas encore exprimé sur le sujet, plus concerné par les différentes accusations de viol dont il fait l’objet en ce moment.

 

Continue Reading

Trending