Jerôme Cahuzac se présente à présidence de la République (pour échapper à la prison?)

L’ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac a annoncé aujourd’hui sur Twitter sa candidature à l’élection présidentielle. Ayant été exclu du parti socialiste, il ne semble pas vouloir participer à la primaire mais se présenter directement face aux Français en Mai 2017.

Il risque probablement de faire un score similaire à Jean-François Copé (0,3%).

« Nous allons interjeter appel parce que nous pensons que la prison n’est pas une sanction véritablement adaptée », a annoncé sur Europe1 Maître Veil, l’un des avocats de Jérôme Cahuzac après la condamnation de son client ce jeudi à trois ans de prison ferme sans aménagement de peine et cinq ans d’inéligibilité. Son avocat estime, en effet, que son client trouverait « plus normal une sanction plus adaptée », une peine de prison « aménageable ». Mais alors quel calendrier judiciaire attend l’ancien ministre du Budget?

Le procès en appel aura certainement lieu dans un an

L’appel a un effet suspensif, c’est-à-dire que Jérôme Cahuzac n’ira pas en prison en attendant son procès en appel qui devrait avoir lieu d’ici environ un an, précise Cécile Danré, spécialiste des questions judiciaires à BFMTV. Mais comme l’explique Jean-Pascal Michaud, avocat spécialiste en droit fiscal au barreau de Paris, le procès « peut avoir lieu encore plus tard ». 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires