Ivre, il se prend pour Cyril Hanouna et meurt étouffé par un poulpe

Angers – Après une soirée arrosée, un quinquagénaire a été retrouvé sans vie à son domicile, étouffé sous un poulpe. Selon un faisceau d’indices concordants, les enquêteurs ont compris que l’homme avait vécu ses derniers instants dans la peau de Cyril Hanouna.

C’est une scène ubuesque et dramatique qu’ont découvert cette nuit les policiers angevins. Gilles Delormeau (le prénom a été changé), un dresseur de chats errants de 52 ans, a été retrouvé mort dans son appartement, un poulpe sur la figure.
Les forces de l’ordre ont été alertées par de multiples coups de téléphone de voisins au bord de la crise de nerf vers 2h du matin. Ils se plaignaient du bruit : depuis une heure, la chanson des Sardines de Patrick Sébastien passait en boucle et à tue-tête chez le quinquagénaire.
Arrivés sur les lieux, les policiers ont compris que l’abus d’alcool avait conduit l’homme à se prendre pour Cyril Hanouna, son idole. Allongé dans le salon, sous une table de mini ping-pong, il était vêtu d’une robe d’andalouse, aussi belle que jalouse. Le céphalopode était encore vissé sur son visage. A leur grande surprise, les enquêteurs se sont aperçus que l’animal était vivant.

Hercule P., lieutenant chargé de l’enquête témoigne « visiblement, la victime a voulu faire une vidéo de lui avec un poulpe sur la tête faisant la danse de l’épaule,comme Hanouna dans Touche pas à mon poste il y a quelques mois. » La scène a d’ailleurs été filmée par son smartphone. Au vu des images, il semble que le poulpe ait été effrayé par les paroles de la chanson de Patrick Sébastien et qu’il se soit agrippé si fort que l’homme a finalement été asphyxié. S’il s’est débattu, Gilles n’a pas réussi à s’extirper des ventouses de l’animal, laissant l’appartement sens dessus dessous. A l’arrivée des policiers, la bête était traumatisée.
Avant le drame, Gilles a toutefois eu le temps de tweeter un dernier message à l’adresse de son idole « Lire, c’est refuser de mourir ».
L’animal a été transféré à la clinique vétérinaire. Son pronostic vital n’est pas engagé.
Une question demeure en suspens : le poulpe aurait-il réagi de la même façon si Gilles avait passé Color Gitano de Kendji Girac ?

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires