27.5 C
Charleroi
samedi, juin 22, 2024

RECENT

Inspiré par Donald Trump, la Belgique décide de ne dépouiller qu’un seul bulletin.

Cela fait maintenant plus de 2 ans que la Belgique n’a plus de gouvernement stable. Et pour cause : chaque élection prend plusieurs semaines de dépouillement, durée pendant laquelle un nouveau leader a le temps de faire un coup d’État !

Inspiré par le déroulement houleux des élections présidentielles et par l’élection surprise de Manuel Valls au États Unis, la Belgique a décidé de prendre les devants. Les prochaines élections, qui auront lieu dans trois semaines, se dérouleront d’une manière un peu particulière.

C’est grâce au fil d’actualité Twitter de Donald Trump que l’idée a germé. « STOP THE COUNT », s’était-il écrié. Mais si on ne comptait pas tous les bulletins ? Et si on n’en comptait qu’un ?
« Cela fait que le vainqueur est élu à 100% des suffrages et que sa victoire est donc incontestable » enchérit Jean-Vincent Placé, interviewé spécialement depuis les buissons juxtaposant le parlement belge. Il se tient prêt à glisser son nom dans l’urne dès l’ouverture des votes pour avoir selon ses dires « Une chance sur 11 millions d’être élu ».

En attendant que ces mesures prennent effet, nous rappelons que c’est actuellement Passe-Partout qui, suite à son coup d’État du 10 octobre, a instauré la loi martiale dans tout le pays.

Article Connexe : Le chanteur masqué était Barrack Obama !

Commentaires

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇

Latest Posts

A LIRE