Incroyable, 10 ans de prison pour avoir tenté de sortir de la friendzone

It's the same old Saw torture trap formula, this time with a bit more ...

“Je reconnaît avoir été un peu brutal”, confesse Kevin, un jeune de 19 ans originaire du Nord pas de Calais. Ce dernier est accusé d’avoir tenté de sortir de la friendzone par des moyens pas très orthodoxes. Il aurait notamment fait usage de vodka, drogues, menottes, cordes et équipements SM pour parvenir à ses fins. La victime, Ludivine n’a pas voulu s’exprimer. “Je voulais juste qu’elle sache ce que j’éprouvais pour elle, devenir plus qu’un ami pour elle”. “J’ai voulu faire ça bien, en douceur, c’est pour ça que j’ai pris de la vaseline et du poppers”.

Opération réussie pour Kévin, puisqu’il a maintenait fait étalage de son amour pour Ludivine en partageant un moment d’intimité. Cette histoire d’amour tragique risque de devenir un cas d’école vu l’augmentation constante du phénomène de la friendzone ces dernières années. Le tribunal de Dunkerque espère que sa décision judiciaire dissuadera les millions de captifs de la friendzone à ne pas adopter la même approche que Kévin.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires