Frapper son bébé: Premier facteur de risque de mort du nourrisson.

Une étude révèle que 69 % des bébés victimes de mort étaient frappés par leurs parents.

Les coups sont le premier facteur de mort chez les bébés, particulièrement chez les nourrissons, affirme une étude américaine parue lundi.

Quelque 69 % des bébés décédés dormaient avaient des traces de coups lorsqu’ils sont décédés, constate cette étude publiée dans le journal Pediatrics.

L’étude se fonde sur des statistiques publiques regroupées à travers 24 Etats américains entre 2004 et 2012 et concernant 8.207 morts de jeunes enfants. Les chercheurs ont noté que les statistiques étaient différentes selon que les nourrissons étaient âgés de moins de trois mois ou âgés de 4 à 12 mois.

L’académie américaine des pédiatres recommande aux parents de ne pas trop frapper leur enfants et si cela est vraiment nécessaire, d’essayer de faire mal autrement (en brûlant l’enfant avec un fer à repasser par exemple) et si le coup est vraiment important, de privilégier les gifles aux coups de poings.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires