En France il y aurait 1,88 enfants par Famille, soit 1 enfant sur 2 qui ne serait pas fini

C’est un constat alarmant qui ressort du rapport annuel sur l’état de la population en France, recensé par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), pour 2016. Le taux global de fécondité par femme de 15 à 49 ans est de 1,88. Autrement dit, un enfant sur deux ne serait pas fini. Un résultat qui viendrait expliquer le mauvais score au dernier classement Pisa (Programme for international student assessment ), ou encore la montée du FN, le chauvinisme, le monoglottisme ainsi que la phobie du multiculturalisme.
En effet, si le mécanisme de procréation ne s’achève pas à 100%, le risque de mutation génétique, caractérisée par la perte de matériel génétique sur un chromosome , est accru. S’en résulte alors un panel large de troubles du développement qui peuvent induire un retard mental modéré à sévère, affectant à la fois la capacité de l’individu à réfléchir et à comprendre. Des risques de troubles caractériels et du comportement ne sont pas exclus, comme la démence, la violence ou encore les comportements destructeurs.
Une situation fort inquiétante et embarrassante pour le gouvernement Français qui, selon son porte-parole, s’attèlerait avec de grandes difficultés sur le sujet.

Aux États Unis d’Amérique, le chiffre passerait à 2,1. Soit encore plus d’enfants qui sont encore moins finis.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires