Facebook lance le bouton « Rien à branler de ta vie, connard. »

Après de nombreuses demandes pour l’installation d’un bouton « J’aime pas », afin de réagir à une publication jugée sans intérêt, Facebook a décidé de proposer une formule radicale: « Rien à branler de ta vie, connard ».

Comment lui dire ? Dois-je vraiment lui dire ? Est-ce qu’il va mal le prendre ? 
Voila ce que pensent chaque jour des millions d’utilisateurs du réseau social face à un ami qui décide de poster quelque chose de nul, d’égocentrique, d’ennuyeux ou de simplement débile.
Jusqu’à présent Facebook refusait d’intégrer de la négativité sur son site, croyant que les uniques demandeurs n’étaient que des pessimistes méchants. Or, le malaise d’hésiter devant un statut chiant touche même les plus bons et généreux des hommes.

L’entreprise se devait de réagir, pour permettre à ses membres d’évacuer rapidement cette pression sociale et ces questionnements. La méthode la plus rapide, sans ambiguïté et qui fait plaisir à dire de temps en temps a été trouvé après 142 heures de brainstorming: « Rien à branler de ta vie, connard ».

Gerald Schwööinszan, linguiste et psychologue spécialisé dans les détresses émotionnelles analyse cette formule:
« Il est évident que, aux premiers abords, cette phrase peut sembler abrupte et violente. Mais il s’agit là de mots du quotidien, et qui n’ont plus le même impact lorsqu’ils sont entourés d’éternels hypocrites qui féliciteront l’auteur d’un statut merdique. Connard devient invisible parmi les « XO XO J’adoooooore Bravoooo à toi JTAD ^^ », tout en restant une source d’immense bonheur pour le lecteur, soulagé d’insulter son ami qui de toute façon ne l’était pas vraiment ». 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires