27.5 C
Charleroi
dimanche, juillet 14, 2024

RECENT

Exclu: Pénélope Fillon a volé une enveloppe dans le bureau où elle a voté

Elle semble ne pas pouvoir s’y résoudre, Pénélope Fillon est apparemment repartie du bureau de vote de  Solesmes (Sarthe) avec une enveloppe dans la poche. Difficile pour la femme de François Fillon de donner une enveloppe plutôt que d’en prendre une.

La femme de François Fillon semble avoir un véritable problème de cleptomanie. Elle n’a pas souhaité commenter.

Au début de 2017, quelques mois avant l’élection présidentielle, Penelope Fillon est soupçonnée d’emplois fictifs dans une affaire qui rencontre un grand écho médiatique et qui choque l’opinion publique, ce qui suscite de nombreuses questions sur la candidature de François Fillon24,25,26.

Dans son numéro daté du 25 janvier 2017, Le Canard enchaîné révèle que Penelope Fillon a été rémunérée comme attachée parlementaire et comme collaboratrice d’une revue littéraire sans traces d’un travail réel27,28,29. Penelope Fillon a été rémunérée environ 500 000 euros bruts en huit ans pour un emploi d’assistante parlementaire de son mari, de 1998 à 2002, puis de son suppléant, Marc Joulaud, de 2002 à 200728,27.

Le , une enquête préliminaire est ouverte par le parquet national financier pour des chefs de détournement de fonds publics (pour le premier volet de l’affaire), abus de biens sociaux (pour le second volet) et recel de ces délits30,31.

Le , sur TF1, François Fillon affirme que « oui absolument », Penelope Fillon a accompli « un travail à temps complet d’assistante parlementaire ». Il indique que sa femme travaillait avec lui depuis toujours : « Depuis 1981, depuis ma première élection, elle m’a toujours accompagné dans ma vie publique ». Il précise : « [ma femme] a corrigé mes discours, […] reçu d’innombrables personnes qui voulaient me voir et que je ne pouvais pas voir, […] représenté dans des manifestations et des associations [et fait] la synthèse de la presse ».

Le , Le Canard enchaîné publie un nouvel article chiffrant à 831 440 euros brut la somme perçue par Penelope Fillon, au lieu des 500 000 estimés précédemment, ajoutant un emploi d’assistante parlementaire entre 1988 et 1990.

Penelope Fillon aurait, toujours selon Le Canard enchaîné, été rémunérée comme « conseiller littéraire » de la Revue des deux Mondes de à à près de 5 000 euros mensuels en brut (environ 100 000 euros en tout). Le directeur de la revue à l’époque des faits, Michel Crépu32, indique qu’elle n’a rédigé que deux ou trois notes de lecture pour la rédaction33.

Le , l’émission Envoyé spécial révèle l’existence d’une interview vidéo réalisée, en 2007, par la journaliste britannique Kim Willsher pour le Sunday Telegraph dans laquelle Penelope affirme à propos de son mari « je n’ai jamais été son assistante ou quoi que ce soit de ce genre1 ».

Dans un entretien au Journal du dimanche daté du 4 mars, l’épouse de François Fillon s’exprime publiquement pour la première fois depuis le début de l’affaire. Elle assure qu’elle effectuait « des tâches très variées » pour son mari : « Mon rôle était de l’aider dans sa relation d’élu avec les gens (..) Il avait besoin de quelqu’un (…) Si cela n’avait pas été moi, il aurait payé quelqu’un pour le faire. Donc on a décidé que ce serait moi »34.

Commentaires

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇

Latest Posts

A LIRE