De plus en plus de chômeurs trichent sur leur domicile

L’Office national de l’Emploi (ONEM) a constaté 8.379 cas de fraude à la domiciliation l’année dernière, soit 2 fois plus que l’année précédente. En effet, se domicilier seul permet à de nombreux chômeurs d’obtenir plus d’allocations de chômage. Nous avons recueilli le témoignage de Thierry D. (nom modifié), habitant avec sa femme et ses 5 enfants à Charleroi mais officiellement domicilié à une boîte au lettre d’un immeuble inoccupé de Mons.

Ma femme est aussi au chômage et si je déclare qu’on habite ensemble, je touche 2 fois moins de chômage donc c’est pas possible d’élever nos 5 enfants avec 2000€/mois au total. En étant domicilié ailleurs je peux me permettre d’être plus à l’aise et mettre un peu d’argent de côté. En plus, une de nos filles est handicapée et cela nous coûte très cher de l’entretenir.

De plus en plus de contrôles seront effectués. Ceux-ci ont permis l’an passée de récupérer 33 millions d’euros.

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires