27.5 C
Charleroi
lundi, février 26, 2024

RECENT

E. Macron à Amiens : « Ce soudeur n’a plus d’emploi ? Qu’il monte sa start-up ! »

En déplacement ce mercredi dans une usine à Amiens, Emmanuel Macron, candidat d’En Marche! et très probablement le futur successeur de François Hollande à l’Elysée, se sera fait remarquer par le bras de fer qu’il a engagé avec la candidat frontiste, Marine le Pen, qui avait visité elle aussi l’usine dans la journée.

Cependant, une phrase du candidat centriste ne passera certainement pas pour les ouvriers de l’usine. En effet, plusieurs d’entre eux affirment que le candidat, hors caméra pendant une heure dans cette usine, aurait été pris à parti par un des ouvriers présents sur place.

Alors que ce dernier, soudeur de profession, interpelle l’ex-banquier sur son salaire de 1 million d’euros en 2011 et 1,5 millions d’euros en 2012 (entre janvier et avril) lorsqu’il était en poste chez Rotschild, celui-ci s’agace : « Cet argent je l’ai pas volé monsieur, je l’ai gagné, tout comme vous ! Et en même temps, j’irai jusqu’au bout, que cela vous plaise ou non !« .

Toujours selon les témoins présents sur place, l’ouvrier aurait affirmé avoir perdu son emploi. Devant la supposée méprise du candidat à son égard, l’ouvrier aurait affirmé vouloir « en finir avec les rois de l’argent qui nous dominent« . Suite à cela, il est évacué par la sécurité. Lorsqu’il est interpellé par un journaliste de RTL sur cette confrontation, le leader d’En Marche! lâche : « Il n’a plus d’emploi ? Qu’il monte sa start-up ? Vive le travail, marre des fainéants anti-républicains !« , avant d’être hué par une partie de la foule présente.

Jean-David Dreyfus, pour Nordpresse.

Commentaires

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇

Latest Posts

A LIRE