Droit à la déconnexion en Belgique : les salariés ne seront pas tenus de répondre au téléphone pendant leurs heures de travail

Businesswoman bored in office isolated on white

Alors que depuis le 1er janvier, le droit à la déconnexion – faisant partie de la loi travail – est appliqué en France, c’est maintenant au tour de la Belgique de s’intéresser de très près à une loi similaire pour les entreprises belges.

Beaucoup de pays envient la France sur cette nouvelle loi, et c’est pour cette raison que la Belgique prend elle aussi naturellement le même chemin.

Alors qu’en France, la nouvelle loi exige notamment que les entreprises négocient des conditions pour que les employés ne soient pas obligés de répondre en dehors des heures de travail, les députés belges vont encore beaucoup plus loin dans la démarche: ils sont sur le point de voter une extension de ce droit à la déconnexion pendant les heures de travail.

Selon le cabinet Hermann van Hill, ne pas répondre au téléphone pendant ses heures de bureau peut être bénéfique pour la société et dans bien des cas, de nombreux employés exercent déjà ce droit de façon illégale: cela permettrait donc de légaliser cette pratique.
Toujours selon ce cabinet, une étude statistique effectuée en novembre dernier prouve que près de 80% des employés sont favorable à un tel dispositif.

Bien évidemment, cette nouvelle loi du gouvernement Michel, n’est pas vue d’un bon œil par les associations de défense patronale et commence à faire parler d’elle sur les réseaux sociaux.

Les patrons dénoncent clairement les cas d’application très flous de cette loi qui pourraient conduire à de graves manquements et influer négativement sur l’économie belge déjà très en deçà des attentes des analystes.

Les responsables de call centers ou centre d’appels se disent inquiets de l’impact de cette loi sur leur capacité à traiter les appels des clients.

Et vous, êtes-vous pour cette loi ?

Offrez moi un café ! Offrez moi un café !

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires