27.5 C
Charleroi
mardi, juillet 23, 2024

RECENT

[EN DIRECT] Flamanville: un SDF s’introduit dans la salle de contrôle du réacteur nucléaire

Actualisation [18:25] : Plus de peur que de mal ! L’individu a finalement reçu deux balles dans le genou avant d’être maîtrisé par le GIGN. Le réacteur a été stoppé avant qu’une quelconque commande ne puisse être activée.

Le général de brigade Gilles Guyonard s’explique: «Je me félicite que l’opération ait été un succès, bien qu’il se soit avéré que le criminel dormait lors de son appréhension. Je ne sais pas quoi dire face aux critiques concernant un usage de force excessif. Dans ces cas là, on ne prend pas de risque.»

Sans emploi depuis trois ans, le SDF a pu brièvement s’exprimer durant son transport jusqu’au centre opératoire: il affirme n’avoir cherché qu’un endroit où dormir et pensait qu’il «avait trouvé un hôtel». Complétement nu, il a vraisemblablement gagné l’intérieur de la centrale en rampant dans les canalisations. Aucune trace d’alcool ni de drogue n’a été découverte dans son sang.

Sans emploi et amputé d’une jambe, il affirme n’avoir cherché qu’un endroit où dormir et pensait qu’il «avait trouvé un hôtel»

Cet incident, soulevant une énième fois la problématique de l’utilisation du nucléaire en France, n’a pas manqué de faire réagir les opposants aux centrales, qui voient là une preuve flagrante d’un manque de sécurité

[18:00] Un seul individu a été appréhendé par les forces de l’ordre. Il ne semble pas être armé.

[17:00] Le GIGN rentre dans la centrale.

[16:30] Le personnel de la centrale est affolé. Certains témoins affirment avoir aperçu un groupe armé. Les visages sont tendus, on présume un acte terroriste. Le département sécurité de la centrale ne comprend pas comment l’intrusion a été permise.

[15:00] INFO FLASH: La centrale nucléaire de Flamanville reporte une intrusion malveillante dans ses locaux. Suivez la progression en direct sur Nordpresse.be

 

Commentaires

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇

Latest Posts

A LIRE