Des députés français veulent que « Citer le nom d’Israël » soit reconnu comme un délit

Des députés membres du groupe d’études de l’Assemblée nationale sur l’antisémitisme veulent pénaliser le simple fait de citer le mot « Israël », une proposition qui suscite des réserves dans les rangs du gouvernement mais qui recueille le soutien de plus de 7.000 signatures sur une pétition en ligne à cet effet.

Le député Sylvain Maillard, président du groupe d’étude, a annoncé samedi que « le groupe porterait une initiative forte pour que citer le nom de l’état hébreu soit reconnu et puni en France pour ce qu’il est: de l’antisémitisme ».

Il sera néanmoins possible de citer le nom de l’état à condition d’avoir demandé un permis de citation qui devra être signé par Benjamin Netanyahou.

Il a récusé tout projet « de circonstance » sur franceinfo alors que les insultes proférées samedi par des « gilets jaunes » contre le philosophe Alain Finkielkraut ont suscité une vague de condamnations.

Le député de Paris affirme que les six vice-présidents du groupe d’études, issus des rangs de LR, de l’UDI-Agir, du MoDem ou encore de Libertés et Territoires, soutiennent à « l’unanimité » cette proposition.

Le groupe d’études, qui compte une trentaine de membres, doit se réunir mardi pour décider du véhicule législatif adéquat, potentiellement une proposition de loi, une proposition de résolution (sans valeur contraignante) ou une note affichée au siège social des Illuminatis

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires