Connect with us

France

Confondue avec Marine Le Pen, Brigitte Macron débat avec son mari pendant une heure sur TF1

Published

on

Ce sont les aléas du direct. Ce soir, lors des préparations du débat d’entre deux tours, la tension est palpable. Le personnel des chaines de télévision est à cran, l’atmosphère à couper au couteau. Le droit à l’erreur n’est pas une option. Hélas… Alors que le débat semble avoir bien démarré (échanges courtois, langue de bois, propos démagogique…), les journalistes s’aperçoivent vite que quelque chose cloche : les candidats se tutoient. Même si cela peut paraitre sympathique, ça n’en est pas moins étonnant ! Mais le plus surprenant, c’est lorsque le débat vire au pugilat quand il s’agit simplement de savoir ce qu’on va manger ce soir… là, le doute n’est plus permis. La candidate n’est pas Marine Le Pen : Branle-bas de combat sur le plateau. Nathalie Saint-Cricq met fin à la discussion. Le débat Le Pen – Macron n’aura pas lieu. Tout est fichu.

Alors que s’est-il passé ? Brigitte Macron, venue s’installer à la table du débat pour encourager son mari peu avant le direct a été prise pour Marine Le Pen. On ne peut en vouloir aux équipes : à première vue, rien ne les distinguent l’une de l’autre (Si, Marine Le Pen fume et pas Brigitte Macron, mais ça ne saute pas aux yeux). Nathalie Saint-Cricq lance alors le débat. Macron avoue avoir été surpris : « C’était étonnant, j’ai l’habitude des émissions qui mêlent people et politique ; ça évite le débat de fond et j’aime ça. Mais là, c’était vraiment étonnant. C’est quand ils ont demandé pourquoi je désapprouvais la politique anti-immigrationniste de Brigitte que j’ai compris qu’il y avait méprise ; d’habitude on me questionne uniquement sur notre différence d’âge.» Brigitte Macron l’était tout autant : « Je n’ai pas bien compris pourquoi on me demandait mon avis sur le logement social. J’habite un 200 mètres carrés dans le 16e ! Et puis j’ai commencé à comprendre que je n’avais rien à faire là…» Marine Le Pen est furieuse : « Je ne regrette pas vraiment que le débat ait été annulé, j’avais prévu d’utiliser mon temps de parole pour parler sujets sans intérêt, comme depuis le début de la campagne. Mais qu’on m’ait confondue avec cette vieille peau, j’ai un peu de mal à l’avaler. Cela dit, j’aurais dû me douter de quelque chose : on m’a demandé d’aller chercher un en-cas pour Macron. Ce n’est pas que ça m’a dérangé, mais il y a des gens pour faire ça, non ? » Encore un échec pour la télévision. Espérons que ça n’influencera pas le résultat du scrutin ce dimanche !

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇

France

Olivier Duhamel s’explique: « Ce petit inceste, c’était un poisson d’avril »

Published

on

Olivier Duhamel, dans une grande tradition d’excuses de la bourgeoisie française, vient d’expliquer que lorsqu’il a mis son pénis de force dans la bouche de son beau-fils de 16 ans, c’était un premier avril. Il s’agissait donc d’une blague qui a mal tourné, d’une grosse bêtise.

Une affirmation qui a rassuré les éditorialistes et journalistes Français qui publient désormais ses regrets en se félicitant d’avoir ainsi rendu justice sur les réseaux sociaux.

(Merci à Alexis pour le montage réalisé sur son téléphone portable Unigro)

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

France

Ecole à la maison : un père de famille en burn out après un exercice de géométrie

Published

on

Alors que les écoles sont à nouveau fermées pour une durée de 4 semaines, certains parents ont déjà du mal à concilier télétravail et devoirs à la maison. C’est le cas de Fabrice*, directeur commercial pour une entreprise des pompes à chaleur.

Quand Nathan annonce à son père avoir oublié sa trousse au collège, les ennuis commencent pour Fabrice : « Je suis monté chercher mes affaires au grenier, heureusement que je garde tout depuis l’école primaire ! » Après avoir déballé une bonne quinzaine de cartons, Fabrice s’ouvre le crâne contre la poutre maîtresse de la charpente. « Je me suis pris la bissectrice de l’ossature en pleine poire ! » concède-t-il avec un brin d’humour. « Ça m’a permis de me remettre dans le bain ! » ajoute avec philosophie celui qui finira la journée aux urgences psychiatriques.

Compas, rapporteur, équerre et crayon de papier, l’exercice peut enfin commencer. « Thomas dispose de 3724 allumettes de taille standard pour fabriquer les 3 grandes pyramides de Gizeh. Après avoir calculé la longueur de l’hypoténuse H de la face nord de la 1ère pyramide P, définit la valeur périphérique du cercle C dont le côté opposé du triangle-rectangle T ( donc l’hypoténuse H ) forme le diamètre D afin de savoir si il restera suffisamment d’allumettes à Thomas pour construire le phare d’Alexandrie et le Sphinx »

Manque de chance pour Fabrice, le théorème de Pythagore qu’il avait discrètement griffonné sur un coin de son équerre en classe de 4ème est à moitié effacé.

2 heures après le début de l’exercice, c’est toute l’équipe commerciale de Fabrice qui est mobilisée pour résoudre le problème, sans grands résultats. « Pour proposer des facilités de paiement sur 15 ans à des p’tites vieilles de 87 ans, y a du monde ! Mais dès qu’il s’agit d’utiliser un rapporteur y a plus personne ! Bande de nases ! » s’emporte le père de Nathan en tirant vigoureusement une taffe sur sa 14ème clope de la matinée.

C’est à présent l’heure d’une pause repas bien méritée à laquelle sont conviés Martine et Jean-Pierre, les beaux-parents de Fabrice. « On a pris une tarte pour 6 personnes, on est 5 mais t’arriveras bien à nous couper des parts égales vu que tu t’es remis à la géométrie! » lance ironiquement Jean-Pierre à son gendre qui entame son 2ème paquet de cigarettes.

Alors que les beaux-parents s’apprêtent à regagner leur voiture, Martine s’exclame : « Au fait, on vous a pas dit pour Thomas, le fils d’Evelyne !? Il est revenu d’Egypte la semaine dernière ! Les pyramides, le Sphinx, il a adoré ! »

Aux dernières nouvelles, la famille de Fabrice a obtenu le droit de lui faire retirer sa camisole pour lui permettre de faire des dessins sur les murs capitonnés de sa chambre d’hôpital. En revanche, son compas lui a été confisqué après qu’il ait tenté de poignarder l’aide-soignante venue lui apporter son repas.

*Fabrice est le prénom que nous a demandé d’utiliser la famille de Julien Lefèvre de Charleville-Mézières afin de préserver son anonymat

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

France

Crash des serveurs du CNED, Pierre-Jean Chalençon dément être à l’origine d’un nouveau poisson d’avril.

Published

on

Soupçonné dans un 1er temps d’être à l’origine de la coupure des serveurs « mon école à la maison », Pierre-Jean Chalençon a finalement reconnu n’avoir aucun lien avec ce disfonctionnement.

Connu pour son sens de l’humour, le collectionneur mondain vient d’être innocenté.

Le véritable coupable enfin identifié.

Les services de l’état sont remontés jusqu’au véritable initiateur de cette cyber-attaque d’envergure.

Il s’agissait en fait d’un collégien de 14 ans en classe de 3éme suivant un tutoriel vu sur jeux-vidéo.com.

Jean-Michel Blanquer a d’abord pensé à une cyber attaque russe, en réalité le jeune Mathis utilisé seulement Nord VPN.

L’état Français réagit.

En réaction le gouvernement Français a investit en masse dans du matériel informatique de pointe.

Jean Castex a annoncé avoir commandé pour 200 000 euros d’ordinateurs au Kazakhstan.

Du matériel de surplus cédé à moindre cout mais encore très compétitif selon le 1er ministre : des modèles IBM pentium II fonctionnant sous Windows 95…

Les commentaires sont en dessous de la publicité

👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇👇
Continue Reading

Trending