Comment NordPresse a ruiné ma vie

Dans mon devoir de citoyen, j’ai participé à l’effort d’informer les français de la situation actuelle sur le Corona Virus. Covid-19 pour les intimes.

Nordpresse m’a demandé pour publier l’article mon prénom et mon nom, j’ai fourni ces informations dans la plus grande des transparences. Cette demande qui est tout à fait légitime pour garantir la véracité de l’information a entraîné une suite d’événement qui a ravagé ma vie.

En effet si vous allez voir l’article 2 morts rassurants du Corona Virus en France, vous y verrez mon identité.

En quelques heures, ma vie a pris un tournant. J’ai reçu des messages tout à fait anodins et donc pour l’instant rien de particulièrement inquiétant. Mais par la suite, dans mes rêves j’ai reçu des menaces de mort et voir pire d’atteinte à ma personne. Ce matin, j’étais loin de me douter de ce qui allait m’arriver. Les événements ont dépassé mes rêves (ou mes cauchemars), j’ai vu dans ma boite mail des propositions douteuses. Des propositions d’emploi dans des journaux d’une renommée internationale tels que le Gorafi. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un journal encore plus au sud que Sud Presse. Depuis ce matin, je n’ose plus de sortir de mon domicile sauf pour aller faire des emplettes ou rejoindre mon lieu de travail. Le regard du personnel qui est dans mon bureau est devenu oppressant. J’ai l’intime conviction, qu’ils m’ont tous reconnu alors que ça fait 10 ans qu’ils m’ignorent dans la plus grande des réciprocités. Jamais eu de demandes de leurs part, jamais une proposition de rester travailler jusqu’au bout de la nuit.

Depuis mon déjeuner, j’espère une seule chose que je n’ose même pas rêver. Retrouver mon manque de personnalité et redevenir personne. Retrouver mon train train du quotidien : Métro Travail Corona

Que mon nom ne soit plus jamais publié et qu’il retombe dans l’oubli

#droit à l’oubli

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires