Caché dans un four crématoire, le dernier combattant de la 2ème guerre mondiale enfin capturé !

Alors que le monde entier pensait que le dernier soldat à s’être rendu, en 1974, était Teruo Nakamura, un soldat originaire de Taïwan, un SS allemand vient d’être découvert dans un ancien four crématoire d’Auschwitz (aujourd’hui Oswiecim en Pologne) où il se réfugiait depuis maintenant près de 70 ans.

Reinhard Müsstler, 19 ans à la prise du tristement célèbre camp de concentration, est désormais le plus vieux soldat de la seconde guerre mondiale à 90 ans passés ! Il bat également les records du plus long service actif militaire de l’Histoire ainsi que de l’homme qui a la plus lente connexion neuronale de tous les temps, “le lavage de cerveau le plus important jamais observé, une chance inestimable !” selon la ligue internationale des neuropsychiatres.

Le SS, nazi confirmé dès le plus jeune âge où il raconte qu’il enlevait les poils de son chat pour se faire une moustache identique à celle de son chancelier, déclare avoir survécu en s’alimentant de ses victimes -“qui ne manquaient pas au moment où je me suis enfermé, on allait lancer une fournée et puis les russes sont arrivés”- et en se faisant un petit jardin avec des graines récupérées dans le potager florissant, à cause des cendres qui font un excellent engrais, du konzentration släger. Il disposait même d’une source de lumière importante grâce à la cheminée du four.

Et lorsque les portes se sont rouvertes -l’un des employés s’aperçut que ce four n’avait jamais été ouvert, sans doute un oubli de l’époque- il s’est jeté sur les travailleurs du site touristique, tentant d’étrangler celui qui avait la plus grande ressemblance, nez crochu et oreilles décollées, avec un juif. “Je n’avais plus de munition je n’avais pas pu su entretenir correctement mon Mauser alors j’ai utilisé mes vieilles mains bourrées d’arthrite”.

Maîtrisé, il a déjà été inculpé pour crimes contre l’Humanité, crimes de guerre et génocide.

Il ne conteste aucun crime, ne croit d’ailleurs pas à la fin de la guerre et a demandé à ce que la chancellerie du Reich “qui doit encore duré 917 ans” soit avertie de sa capture par l’ennemi judéo-communiste. Reinhard Müsstler a déclaré que s’il n’était pas sorti c’est tout simplement parce que les portes ne s’ouvrent pas de l’intérieur pour une raison évidente.

 

 

Les commentaires sont juste en dessous de la publicité:

Commentaires