Apologie du terrorisme: 150 € d’amende pour 1 gilet jaune sur son tableau de bord

Josiane Duchantal vient d’être surprise cette après midi par une patrouille de police qui lui a dressé pour appel à la révolte et apologie du terrorisme.

En effet, depuis les mesures de l’état d’urgence intégrées dans la loi et les dispositifs anti terroristes entrés dans le droit commun, placer un gilet sur son tableau de bord peut être assimilé à une apologie du terrorisme.

Le mouvement des gilets jaunes est donc techniquement un appel à la violence et la terreur au sommet de l’état.

Commentaires