Connect with us

Belgique

10 choses que vous savez déjà sur la Belgique : la numéro 7 ne va pas vous étonner !

Published

on

Cet article va vous apporter 10 éléments de réponse à cette question des plus importantes : qu’est-ce que je sais déjà sur la Belgique ?

1) La Belgique est un pays.

Vous étiez sans doute déjà au courant.

2) Sa capitale est Bruxelles.

Je suis presque sur que vous le saviez avant même de cliquer sur le lien.

3) Elle se trouve sur Terre.

Peut-être en existe-t-il une autre sur Zoarimufla VII, mais ce n’est de celle dont nous parlons actuellement.

4) On peut y manger des frites.

Dans la plupart des fast-food. On peut également y manger beaucoup d’autres plats. Les jeux de casino y sont autorisés et on y trouve énormément de salles de jeux.
La fête y est fortement présente puisque c’est ainsi que les Belges aiment se distraire. De nombreuses villes sont d’ailleurs connues avant tout pour leur casino comme Namur, Dinant, Ostende. Pour trouver d’autres idées de casinos, il est possible de se rendre sur 10meilleurcasinosenligne.com  afin de trouver des lieux de jeu depuis chez soi.

5) Elle se trouve en Europe.

Limitrophe à la France. Rien de nouveau ici.

6) L’atmosphère y est respirable.

Sauf dérogation.

7) Elle est peuplée principalement d’êtres humains.

Étonnant, non ? Non.

8) En 1986, certaines personnes y sont nées, d’autres y dont mortes.

Il y a un manque de certitude à ce sujet.

9) La Belgique est actuellement en 2017.

Son calendrier est le même que dans la plupart des pays.

10) On peut y acheter des shorts.

100% polyester.

Voilà, ce top est terminé et vous n’avez rien appris.
Il faut également savoir que le temps est très faible mais il est super gentil de nous avoir fait part de votre confiance dans cette démarche.
Remercions aussi la personne qui nous a donné votre avis sur la question de la santé lèche ses doigts.

Bravo à toutes les personnes qui ont souvent de la chance de nous voir et de nous avoir fait vivre ensemble et de nous retrouver.
Il était certain que la la Belgique la Belgique a les relevés de cette terrible épreuve et aller te voir aller de l’avant dans une nouvelle mise en place d’un système politique qui respecte chacun. Le Congo s’est inspiré fortement de ce type d’organisation dans les années 80 à une époque où il n’y avait pas encore beaucoup de personnes qui est chercher à faire travailler leur imagination le temps néanmoins également l’apport qu’on peut faire les Français dans la création de ses contenus puisqu’ils ont permis à l’humanité d’avancer de plusieurs pas dans l’horloge du monde. L’Italie n’est pas en reste puisque grâce à son apport des spaghettis au patrimoine mondial de l’UNESCO on peut désormais compter sur le savoir-faire culinaires de nos amis du pays a la botte pour avancer vers plus de singularité dans la cuisine.
de la Suède les boulettes sont toujours aussi populaires c’est qui est quelque chose de très très fortement appréciable.
À noter également que les boulets de finlandaise Stallone les boulettes suédoises et cherche à accaparer leur contenu et leur manière de fonctionner dans les magasins de meubles.
Tableau sans sourciller sur le fait que tout cela se passera bien et qu’il est bon de prendre parfois un petit peu du recul sur sa vie lorsque celle-ci est particulièrement agitée.

Continue Reading
Advertisement

Belgique

L’enseigne lumineuse de la place De Brouckère rachetée par Lotus

Published

on

Retournement de situation dans l’affaire du permis d’urbanisme du panneau publicitaire Coca-Cola de la place De Brouckère. Le secrétaire d’Etat à l’Urbanisme, Pascal Smet, estimait que le panneau était disproportionné, mais on apprend à l’instant que le lobby du biscuit vient de faire pression pour obtenir l’emplacement.
Le patron de la société Lotus, Jan Boone, continue donc dans sa lancée dans le but de faire de ses biscuits une marque mondiale en imposant l’appellation américaine Biscoff pour ses traditionnels speculoos. C’est désormais le nom Biscoff qui illuminera la célèbre place bruxelloise pour tenter d’imposer ce nom polémique au consommateur.

Continue Reading

Belgique

Lotus remplace le nom «Spéculoos» par «Biscovfefe»

Published

on

By

Bye bye les « Spéculoos » et bonjour les « Biscovfefe», les biscuits de Lotus vont changer de nom parce que « la marque internationale a plus d’importance que la tradition et la culture belge », a annoncé le grand patron de Lotus Bakeries, Jan Moovais.

 

C’est donc la fin des Spéculoos tels qu’on les connaît. Dès l’année prochaine, le fabricant de biscuit Lotus, qui les commercialise, changera leur nom. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le patron de Lotus, Jan Moovais, dans une interview.

Actuellement, l’appellation Spéculoos est seulement présente sur l’emballage des biscuits en France, en Belgique et aux Pays-Bas. Dans les autres lieux du monde, ils étaient vendus sous l’appellation de Biscoff, qui est une contraction des mots « biscuit » et « café ». Mais suite à différents échanges avec les responsables du marché américain, Lotus a décidé de renier ses origines belges et ses traditions culinaires en supprimant l’appellation Spéculoos.

Une annonce qui a provoqué beaucoup d’émoi sur les médias sociaux, ce qu’a également constaté Jan Moovais. « Certains le regrettent, mais on s’en fout complètement », relève-t-il samedi. L’entreprise a fait effectuer des recherches sur le changement de nom. « Presque tous les consommateurs sont contre, mais une entreprise qui se veut internationale doit pouvoir passer au dessus de l’avis des consommateurs », note-t-elle.

Dès l’année prochaine, Lotus utilisera l’appellation « Biscovfefe » au lieu de « Spéculoos » et « Biscoff » dans le monde entier, et la France, la Belgique et les Pays-Bas ne seront plus épargnés. Jan Moovais veut faire de ses petits biscuits caramélisés une « marque mondiale », c’est pourquoi il choisit un nom plus facilement prononçable de tous et par le président Trump.

 

 

Continue Reading

Belgique

Association des Dealers de Rue : « Nous allons mettre en place un système de livraison »

Published

on

By

Le reconfinement met une nouvelle fois les dealers de rue dans l’embarras. Ces derniers font face à de nombreuses difficultés financières et logistiques depuis l’arrive du Covid-19. L’Association des Dealers de Rue estime que près de 18% de leurs membres ont dû stopper leurs activités. Le reconfinement inquiète l’Association, qui craint que de plus en plus de dealers se retrouvent sans clientèle et sans revenu.

Afin de pallier au problème, les membres de l’Association se sont concertés pendant de nombreuses heures, ce jeudi après-midi. Finalement, après une mûre réflexion, ceux-ci vont lancer en place un système de livraison afin de sauvegarder leurs emplois.

Enfin, un seul mot de conclusion car il parait que c’est à la mode dans les articles : prout.

Continue Reading

Trending