Théo Francken rétrogradé : « il sera toujours secrétaire d’état à l’asile, mais psychiatrique seulement » selon Charles Michel

27 mars 2017
0

Nous le sentions : le premier ministre Charles Michel en a marre. Tellement qu’il a posé ses couilles sur la table et qu’il a dit à la N-VA ce qu’il pensait de tout ce foutoir.

Nous lui reprochions son laxisme, son manque de caractère, nous l’accusions de tous les maux, ce pauvre monsieur Patate a enfin explosé tel une centrale nucléaire bien de chez nous.

Il a, semble-t-il, enfin trouvé le courage de dire aux nationalistes flamands qu’il n’en pouvait plus de ces provocations Vlaamsbelangiennes, ce comportement de putes à clicks pour tenter de ravoir ces bouseux de radicaux du VB, ce résidu de capote trouée collaborationniste.

Il a donc filé un nouveau poste, ma foi tout trouvé, à ce freluquet de Francken : secrétaire d’état à l’asile psychiatrique.

« Comme ça il trouvera à qui parler » assène le premier ministre ! « Non mais, quel impertinent ! Aller critiquer l’état de droit, dire que les juges font la loi alors que la Belgique ne respecte pas la Convention Européenne des Droits de l’Homme qu’elle a elle-même signée ! J’ai vu rouge, pas PS hein, et j’ai demandé à Maggie de lui filer le placard à balai pour qu’il s’occupe des malades mentaux comme lui ! »

Et un bon travail à monsieur Francken !

Commentaires

PARTAGER