Des suppositoires explosifs, 3 morts.

0
L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) retire plusieurs lots de suppositoires du marché français suite à une erreur du laboratoire pakistanais qui les fabrique. Acte délibéré ou non, l’enquête est en cours.
En effet, le laboratoire pharmaceutique d’Islamabad a confondu 2 composants, la glycérine et la nitroglycérine.
Pour rappel, le suppositoire à la glycérine est un laxatif administré par voie rectale qui déclenche une contraction du rectum permettant l’évacuation des selles.
La nitroglycérine est, quant à elle, un composé chimique liquide, incolore, huileux et hautement explosif. Ce composé est utilisé pour la fabrication d’explosifs, et plus particulièrement de la dynamite, dont se servent, entre autres, les industries de la construction et de la démolition.
Il y a déjà eu des dégâts… Après s’être inséré, sans le savoir, un suppositoire défectueux, un habitant de Chamonix a subi une déflagration du rectum en émettant un gaz intestinal à proximité d’une cheminée, provoquant par la même occasion une avalanche dans la station balnéaire. Les pistes étant fermées au moment de l’incident, aucune victime n’est à déplorer.

Commentaires

PARTAGER