Décidément l’hécatombe continue en ce début d’année à tombeau ouvert et la faucheuse vient encore de faire une victime.

Tristesse infinie au sein de la rédaction, nous venons à l’instant d’apprendre le décès de Sim, acteur-chanteur-clown-fantaisiste-homme et parfois femme dont la tronche-en-biais laissera pour toujours et à jamais d’impérissables souvenirs à plusieurs générations.

Apprécié de tous, il n’était pas du genre à prendre la Grosse Tête. Dans le milieu artistique, on disait qu’il avait la carte, Sim, qu’il pouvait tout se permettre tant il était apprécié et tant son talent était reconnu. Entre deux big bisous à son ami Carlos, il repassait les plats dans de petites salles et, même si le Balutin à cœur, retroussait les manches de ses chemises grises pour offrir quelques chansons à la carte telles que la petite libellule et le rhododendron (qu’il n’aimait pas) à son public adoré.

Le destin que Sim bat comme un lion ne l’aura pas épargné et sa carrière n’aura sans doute pas été à la hauteur de son immense talent. Preuve en est, ces dernières apparitions dans la série Louis la Brocante, un sort d’ordinaire réservé aux placardisés et qu’il ne méritait pas de subir car il avait tellement mieux à offrir, même à l’heure où son départ laisse un Bouvard à la jeune génération.

Salut l’artiste, tu nous manqueras, du Crazy Horse à la Rue Bayard, ce soir on tente de réparer nos cœurs en travelo.

ATTENTION – VIDÉO à ne pas manquer !

[fvplayer src= »https://www.youtube.com/watch?v=gr3laRJdP_Q »]

Commentaires