Suite à la grève des services publics prévues le 30 avril, 103% du personnel des services publics seraient insatisfaits de ses conditions de travail. Malgré les différentes enquêtes réalisées en interne par des sociétés d’enquêtes reconnues pour leur rigueur et leur honnêteté, les syndicats des services publics ont toujours douté des résultats fournis. C’est pourquoi ceux-ci ont décidé de réaliser une enquête auprès du personnel. Pour faciliter la transmission, l’enquête a uniquement été fournie aux affiliés et le bulletin devait être déposé dans une urne, les syndicats refusant de faire confiance à la technologie des mails pour un décompte optimal. Le résultat est donc sans appel.
Le Président des fédérations syndicales commentent ce sondage : « Cela démontre bien que les Ministres nous mentent ! Notre enquête, honnête et sincère, montre que 103% du personnel [du service public belge] est insatisfait. Nous devons mener des actions. C’est pour ça qu’aucun fonctionnaire ne travaillera ce 30 avril ».
Pourtant du côté des Ministres, on s’étonne des résultats, le Premier Ministre, Charles Michel, demande : « Est-ce Jacqueline Galant qui a fait les calculs ? ». En effet, le Conseil des Ministres a demandé de présenter la méthode et les différents bulletins. Les syndicats ont refusé estimant que c’était au Gouvernement de « démontrer que les syndicats ont tort ».
Du côté du personnel des services publics, le résultat étonne. « Je n’ai reçu aucun bulletin à compléter » témoigne un fonctionnaire. « On m’a demandé de photocopier le mien en 100 exemplaires et de tous les mettre dans l’urne » commente un autre. « C’est bizarre, le bulletin ne contenait qu’une question et deux réponses possibles, à savoir ‘est-ce que je suis satisfait de mes conditions de travail’ et les réponses ‘non’ et ‘pas du tout’ comme possibilité ».
Suite à ces témoignages, la rédaction de Nordpresse a demandé de voir les bulletins. Les Syndicats nous ont alors sèchement répondu que nous étions « à la solde de l’Autorité et qu’eux seulement sachent la vérité ».
En attendant, d’après nos informations, toutes les administrations seront ouvertes le 30 avril, la grève n’étant pas suivie par la majorité du personnel, qui ne sait d’ailleurs pas pourquoi elle devrait faire grève vu que les conditions sont « bonnes » (Source : enquête de satisfaction réalisée sur tout le personnel au travers d’une société externe dont la méthode a été publiée).

Commentaires