La démission de Pascale Peraïta de son poste d’administratrice-déléguée du Samusocial bouleverse les SDF de Bruxelles.

« On s’inquiète pour Madame Peraïta car ça va être dur pour elle de survivre dans cette ville sans jeton de présence » nous explique Ernest Gencive, porte-parole des sans-abris de Bruxelles. Madame Peraïta était dans la tourmente suite aux révélations selon lesquelles les dons versés à l’ASBL permettaient notamment de rémunérer les jetons de présence des administrateurs à hauteur d’environ 60.000 €, rien que pour 2016.

Il va falloir s’habituer à ce que les dons profitent désormais directement aux sans-abris, ce qui est tout à fait nouveau pour nous », ajoute M. Gencive. « Nous espérons qu’avec les réserves qu’elle aura pu grassement accumuler dans notre dos, Madame Peraïta pourra rapidement retrouver un logement décent », soupire-t-il, avant de retourner dans sa boîte en carton.

Commentaires