Scandale chez Nordpresse, le site n’a pas de catégorie « Congo »

0
A young girl stands amid the freshly made graves of 70 children many of whom died of malnutrition. Dadaab refugee camp.

Ce matin, lors de sa tournée d’inspection habituelle sur nordpresse, la secrétaire polonaise du rédac chef découvre ce qui constitue à ce jour le pire scandale concernant le fameux site : Il n’y a pas de catégorie Congo sur Nordpresse.be !

Elle fait alors part de sa découverte, encore sous le choc, à ses 5 millions de followers sur Twitter. C’est le début d’une incroyable réaction en chaîne. On découvre alors deux heures plus tard que la plupart des sites d’informations Français et Belges ne comptent pas de catégorie ou de topic « Congo ». Dans la foulée se crée l’ « association pour la médiatisation du Congo »; et à 18 heures 16 minutes précises, une manifestation éclate dans les rues de Limoges, devenue alors le centre de la résistance contre le boycott médiatique qui sévit alors sur le Congo.

Nous sommes alors entrés (dans le but d’obtenir des explications) en contact avec des grandes personnalités congolaises comme Eddy Malou, qui dans une interview exclusive (que vous ne verrez pas ici) nous a déclaré être indigné par ce boycott général orchestré par les médias français et belges. Il prévoit donc en conséquence de mettre en place la Congolexicomatisation des lois des médias, nous confie-t-il, affaire à venir.

Pour calmer les critiques, les grands médias français et belges prennent alors des directives, notamment de la part du groupe France télévision qui est maintenant renommé Congo télévision, et la RTB qui est renommée RTC. On peut ainsi maintenant regarder CongoNews et non EuroNews, et TC1 au lieu de TF1.

De son côté, M.Flibustier, notre rédacteur en chef ne s’est toujours pas exprimé sur la question, et nous sommes donc en attente d’une réponse…

Likez notre page Facebook et gagnez 300€ !

Commentaires

PARTAGER