Ca suffit de modérer les commentaires sur internet, de les masquer. Cela revient à mettre une couverture sur un gars qui vient de violer en pleine rue une gamine.

En effet, quand vous modérez un commentaire, vous ne le supprimez pas, vous le masquez. Et cacher le commentaire, c’est le cacher au public mais le laisser affiché pour l’auteur, qui croit donc que son commentaire est « normal ». Et il reste aussi visible auprès de ses amis. Si vous appelez à la mort des arabes, vous pourrez donc toujours continuer à en discuter entre amis. Et nul doute que les journaux ne veulent pas se couper d’une certaine audience de débiles, ils vont donc mettre la poussière de la haine sous le tapis, jusqu’au jour où quelqu’un le soulèvera (Remember Trump).

[Vraie info] Comment la presse belge enfume le citoyen sur la modération de la haine sur internet par une arnaque financée par le citoyen.

 

Vous pouvez, si vous avez 2 minutes, les signaler ici sur ce lien

Michel Roux de Laragne-Montéglin, trouve que Hitler pour se charger des migrants, « Pourquoi pas »:

Maria Andreo Perez de Auzits qui aime bien les musulmans bien cuits avec des bombes:

Francine Humbert de Saint-Dizier qui trouve qu’on devrait les donner à bouffer aux requins:

Angie Fleurot, ou Shelsey Lacroix, de Arc en Barrois, propose les chambres à gaz. Ouaip: 

Et un florilège: 

A propos des enfants nés de parents djihadistes, Philippe Wera propose de les tuer. Des enfants.

 

A la semaine prochaine pour de nouveaux petits amis sympa.

 

 

 

 

Commentaires