Paris-plages, un poulpe géant s’échoue sur les quais: 2 morts

Une foule d’aficionados de Paris-plages ont eu une belle frayeur cet après-midi.

Alors que le soleil était radieux et que les parisiens sirotaient tranquillement un cocktail, allongés dans leurs transats, peu après 15h00, un poulpe géant a surgi de la Seine et est venu s’échouer à quelques mètres des vacanciers.

Une mère et sa fille, qui se baladaient sur les berges au même moment, ont été écrasées par le poulpe géant qui a littéralement “jailli de l’eau” selon plusieurs témoins de la scène macabre.

C’est un animal comme on en voit rarement. Un spectacle aussi triste qu’exceptionnel compte tenu des dimensions du spécimen.

Alors que la semaine passée, les parisiens s’étaient étonnés de voir un cachalot échoué sur les quais de Seine, très réaliste mais finalement faux, cette fois, ce n’est pas un collectif d’artistes qui est à l’origine de ce poulpe géant, mais la mère nature.

C’est la seconde fois en 250 ans qu’un poulpe géant se ballade dans les eaux de la Seine et s’échoue ainsi.

D’après les spécialistes, le céphalopode mesurait environ 22 mètres de long pour un poids avoisinant les 2,5 tonnes. Quasiment intact, le calmar, une femelle, ne montrait pas de blessure excepté un tentacule cassé.

Il ne présentait pas “de signes externes de mort violente ou de maladie”, a expliqué Gerard Sanmiche, directeur du Sealife de Paris où le spécimen a été apporté par les sapeurs-pompiers.

Il est “légèrement détérioré”, a perdu de la peau à certains endroits et ses yeux sortent un peu, mais ceci est “normal”, a ajouté le spécialiste. Pour l’heure, les causes de la mort du poulpe géant restent floues. Un photographe sous-marin se trouvait cependant là quand le calmar s’est échoué. “L’animal est mort en mer et les courants océaniques l’ont poussé vers l’embouchure de la Seine, jusqu’à ce qu’il s’échoue à cause d’une péniche qui allait trop vite. Le calmar était en bon état excepté un tentacule qui était cassé”.

L’enquête devra déterminer comment le poulpe a pu arriver jusque là, alors que les eaux sont en permanence surveillées par les marins pompiers et les gardes côtiers.

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER