Pairi Daiza  serait la fameuse cité maya oubliée découverte par un adolescent de 15 ans.

La semaine passée, un jeune Québecois de 15 ans faisait parler de lui dans beaucoup de médias. Il affirmait avoir découvert l’emplacement d’une cité maya inconnue. Beaucoup de spécialistes ont dans les jours qui suivent réfuté l’existence de cette ville perdue, la jugeant impossible.

Il avait visité Pairi Daiza

Seul Nordpresse a enquêté sérieusement sur les affirmations de ce jeune Canadien. Il s’avère que le jeune homme avait été en voyage en Belgique. En visitant le parc Pairi Daiza à Bruggelette, il tomba nez-à-nez à ce qui lui paraissait comme une pyramide maya. Celle-ci, impressionnante,  n’apparaissait pourtant pas dans son livre « Les Mayas pour les Nuls ». De suite, il contacta « Le Journal de Montréal » auquel il donna une explication foireuse basée sur les constellations pour justifier l’emplacement d’une cité maya perdue dans le Hainaut. Des journalistes du monde entier relayèrent l’information sans pour autant chercher plus loin que leur bout de leur nez.
Certes, il y avait bien des escaliers. Mais ce que le jeune homme prenait pour un édifice maya n’était que « le Temple des fleurs »,  la reconstitution d’un temple balinais au sein du parc Pairi Daiza.
 Images intégrées 2

Encore un jeune qui dit n’importe quoi

Quand on les informe de cette information exclusive, les archéologues du monde entier sont beaucoup plus sévères envers l’adolescent : « Quel petit con… », « Confondre l’hindouïsme avec la civilisation maya… »,  « Quel trace de brake celui-là, tabarnak ! » etc.
Chez Nordpresse, on préfère ne pas remettre la faute sur ce puceau. Mais sur les journalistes qui ont relayé cette fausse information et qui le font passer désormais pour un gros blaireau aux yeux du monde entier…
André-Bryan de la Sapinière

Commentaires

PARTAGER