On n’est pas couché : « La semaine prochaine, une victime des attentats sera tabassée par les chroniqueurs ! »

« Faire pleurer une victime de viol en l’agressant, je crois que c’est notre plus bel exploit, mais je pense qu’on peut faire mieux ! C’est du pur bonheur, on a explosé les indices d’audience ! » c’est par ces mots que s’est exprimé Laurent Ruquier, présentateur d’ « On n’est pas couché ! ». En effet, l’animateur ne cache pas son plaisir après l’interview de Sandrine Rousseau.

Cette dernière, venue faire la promotion de son livre -“Parler”-, qui évoque l’agression sexuelle dont elle affirme avoir été victime de la part de l’ancien député Denis Baupin, n’a pu retenir ses larmes face aux réactions successives de Christine Angot et Yann Moix. « C’est génial » déclare Ruquier

« on a franchi un nouveau cap, on peut s’en prendre à des personnes fragiles, les faire pleurer, faire de l’audience et ce dans la plus totale impunité. Je n’aurais jamais cru ça possible. Avant, on se contentait de démolir le bouquin et d’expliquer à l’auteur que ce qu’il faisait, le travail qu’il avait accompli, le mal qu’il s’était donné, c’était juste de la merde, histoire de l’humilier devant des milliers de téléspectateurs et ce, après lui avoir dit que s’il ne venait pas à l’émission son livre ne se vendrait pas. Remarquez, on ne faisait ça qu’avec les gens qui n’était pas suffisamment riches ou puissants pour nous causer des ennuis, hein! Mais ici, je me rends compte qu’on peut uniquement s’attaquer à la personne elle-même; on gagne du temps, puisqu’on ne doit même plus lire. La semaine prochaine, nous recevrons une victime des attentats de Paris, elle sera tabassée par les chroniqueurs ; ne manquez pas ça ! J’en ris d’avance! »

Il est vrai qu’ONPC aime bousculer les codes. C’est quand même grâce à cette émission qu’Éric Zemmour a pu, des années durant, tenir un discours de banalisation de toutes les formes de racisme.

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER