Nicolas Sarkozy a la rancune tenace. Selon nos confrères du Parisien, il serait mécontent de la mise en examen de François Fillon et aurait déclaré : « qui m’imagine mis en examen en 2007 ou en 2012 ? Les militants auraient dû me choisir pour représenter notre parti !. Par dépit – et par provocation – il a apporté son parrainage à Michèle Alliot-Marie.

Rejoignez la rédaction de Nordpresse en 30 secondes et écrivez-vous aussi des articles de qualité en cliquant ici !

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires