Naissances: Les nouveaux-nés recevront un stimulus sexuel afin de connaître leur orientation

0

 

Les libertés individuelles étant en constante évolution, il est aujourd’hui question de donner ce choix dès la naissance. Le ministère de la santé, en partenariat avec le centre de recherche VW, à mis en place une série de protocoles visant à déterminer votre orientation sexuelle dès la naissance.

« Vous voyez, lorsque l’on place cette sonde, on va avoir une réaction de l’enfant. Et cette réaction peut en dire beaucoup sur ses préférences sexuelles. S’il pleure ou qu’il remue trop brutalement, c’est qu’il n’apprécie pas. En revanche, s’il rit, ou qu’il attrape un petit regard « coquin », c’est qu’il apprécie, et sera probablement homosexuel. Ce ne sont évidemment pas les seuls paramètres, ce serait très réducteur! Pour les filles, le système à été un peu plus compliqué à reproduire, mais avec un moule en silicone et une paire de ciseaux, un de nos ingénieurs est arrivé à un très bon compromis. »

Bien entendu, la finalité de ces test a posé des questions d’ordre éthique. Pourquoi un tel procédé? La raison principale est que cela permettrait de ne pas forcer les nourrissons homosexuels à être exposé à des images de genre. « Pourquoi toujours bleu pour les garçons et rose pour les filles? Et des voitures pour les premiers puis des poupées pour les secondes? Avec nos sondes d’excitation sexuelle multicolores, nous pourrons aussi déterminer sa couleur préférée en quelques séances seulement! ». 

Mais ce n’est pas tout! Selon la pédopsychologue Sarah Cleulefon, les nourrissons homosexuels n’ont pas à subir les braillements des autres nourrissons hétérosexuels. « Il y a une forme de communication qui se passe entre les nouveaux-nés et que nous ne pouvons percevoir. Dès leur sortie, ils sont en synergie avec le monde qui les entoure et qu’ils découvrent. et si ils sentent que leur voisin de couffin n’est pas « semblable », ils peuvent lui faire ressentir cela comme une différence péjorative, ce qui se traduira plus tard par une difficulté d’acceptation de sa sexualité. »

Selon les chercheurs, d’ici quelques années, il serait même possible de déterminer si un bébé naît transgenre. Pris en charge dès le plus jeune âge, ils bénéficieront d’une meilleure assimilation des hormones et des traitements, ainsi que d’importantes réductions financières sur le coût des opérations. Un soulagement pour les parents.

J.D.

Commentaires