Le Ministère de la Santé interdit le végétarisme, végétalisme et le veganisme pour l’année prochaine

0

Promulgués par les défenseurs des droits des animaux, vantés par certains diététiciens et véritable cheval de bataille de lobby tels que PETA, le végétarisme et ses dérivés ont dépassé l’effet de mode pour devenir un véritable mouvement de vie alternatif, mais conséquent. Le marché explose dans les distributeurs d’alimentation général et nombreux sont les restaurants qui proposent aujourd’hui des plats végétariens dans leur carte. Les campagnes de sensibilisation sur-jouent de plus la carte de la culpabilisation pour rallier toujours plus de gens à leur cause. Mais voilà, s’il est facile d’éliminer toute trace de produit animal dans son alimentation, cela nécessite néanmoins de se plier à un protocole strict et rigoureux pour pallier aux carences, nombreuses, qui peuvent elles engendrer de véritables problèmes de santé. Surtout chez les enfants. Si l’Italie a déjà pris des mesures visant à interdire toute forme de régime végétarien chez les enfants, en Belgique, certains veulent aller encore plus loin.
Dans un soucis de protection de la santé publique, Maggie De Block annonce ainsi qu’elle préfère interdire toute forme de végétarisme, végétalisme et veganisme, afin de limiter les dégâts que pourrait occasionner un regime qui de toute façon ne couvre pas tous les besoins nécessaires pour rester en bonne santé. A la clé, c’est une économie importante qui sera réalisée dans le budget de la sécurité sociale. Une campagne de sensibilisation sur les effets des carences qu’engendrent ce genre de mode de vie sera étiqueté sur tous les produits végétariens mis en vente, à l’exacte réplique des campagnes de sensibilisation sur les paquets de cigarettes.

Commentaires

PARTAGER