Michel Polnareff a eu la vie sauve grâce à un don d’organe de Pascal Obispo

24 février 2017
0
617

Plusieurs rumeurs ont fait état que l’embolie pulmonaire récemment contractée par Michel Polnareff n’était en réalité qu’un subterfuge ayant permis l’annulation de concerts pour des convenances personnelles du chanteur. Suite à une enquête diligentée par la Justice française, nous pouvons désormais certifier que la maladie de Michel Polnareff était bien réelle et que ce dernier a frôlé la mort ce 3 décembre dernier.

En effet, lors de son admission à l’Hôpital Américain de Neuilly-sur-Seine, les deux poumons du chanteur de 72 ans étaient dans un état jugé irrécupérables. Seule une greffe d’au moins un poumon pouvait sauver l’interprète de « Lettre à France ». Encore fallait-il trouver un donneur compatible…

Informé de l’état de santé de son idole, Pascal Obispo s’est directement proposé pour donner un de ses poumons à Michel Polnareff, le chanteur bordelais estimant qu’entre père et fils spirituels, la compatibilité était garantie. Michel Polnareff étant tombé dans le coma entre son admission et la proposition de Pascal Obispo, les médecins décidèrent de pratiquer l’opération de toute urgence. Celle-ci se déroula parfaitement bien et, au-delà de toutes les espérances, les deux chanteurs ont aujourd’hui retrouvé la plénitude de leurs moyens.

Contacté par nos soins, Pascal Obispo a confirmé son geste de solidarité, tout en précisant qu’au décès de Michel Polnareff, le poumon prêté lui sera restitué. Michel Polnareff, quant à lui, ne semble pas très reconnaissant : « J’aurais préféré crever plutôt que d’être sauvé par cette imposture d’opérette. Je fumerai donc dorénavant cinq paquets de clopes par jour pour que la rétrocession du poumon ne soit plus envisageable. Vous ne voudriez quand même pas qu’une partie de moi se retrouve dans Obispo, ne fût-ce que pour une seconde ? A ma mort, je veux que mon corps soit enterré, pas placé dans une poubelle ambulante« .

Si on peut être rassuré sur l’état de santé de Michel Polnareff, cela ne fait toutefois aucun doute que la star des seventies n’est pas prête à enterrer la hache de guerre vis-à-vis de son plus célèbre fan.

Commentaires

PARTAGER