Mélenchon veut renvoyer toutes les multinationales en multinationalie

24 mars 2017
0
25629

Porté par de bons sondages, le leader de la gauche dite alternative veut créer la surprise en 2017. Alors que les sondages le donnent au coude à coude avec les autres figures de la gauche, Jean-Luc Mélenchon espère s’imposer comme le candidat du rassemblement pour gagner la Présidentielle et mettre en œuvre son programme basé sur la «Révolution citoyenne».
En effet, s’il arrivait au pouvoir en 2017, le député européen convoquerait une assemblée constituante dans les premiers jours de son mandat pour permettre au peuple français de «se refonder politiquement». Cette assemblée, en charge de la rédaction d’une nouvelle Constitution, serait composée de citoyens tirés au sort. Tous les aspects de la vie politique seraient révisés, des Institutions à l’organisation sociale du pays.
Fidèle à sa volonté de mieux répartir les richesses, Jean-Luc Mélenchon s’est engagé à une grande réforme de la fiscalité, avec la création d’un système à 14 tranches (contre cinq actuellement). Au pouvoir, l’ancien leader du Front de gauche mettrait également en place un revenu maximum avec la création d’une tranche à 100%, au-delà de 400.000 euros de revenus annuels.
Il s’est également engagé à réunir, dès son élection, ses partenaires européens pour réviser le traité sur le pacte budgétaire européen (TSCG) et mettre fin aux «politiques d’austérité, sans action de l’Etat ni investissements publics». Son mot d’ordre est simple : «L’Europe, on la change ou on la quitte».
Dernier grand point de son programme, Mélenchon souhaite renvoyer toutes les multinationales en multinationalie. Ces entreprises qui s’installent comme des colons en France pour profiter du système tant qu’il est créditeur et qui délocalisent au moindre ralentissement dans la croissance de leur budget sont un fléau qu’il faut éradiquer. Il faut redonner la France aux entreprises françaises, pour le candidat de la gauche alternative.

Commentaires

PARTAGER