Les organisateurs attendaient entre 3 et 4 millions de personnes dans les rues de la capitale. Selon un décompte indépendant réalisé par un collectif de médias, dont BFMTV, ils étaient en tout 1200 à battre le pavé à l’occasion de la « marée populaire » organisée à Paris et dans plusieurs villes de France. C’est moins que lors de « La Fête à Macron », qui avait mobilisé 38.000 personnes le 5 mai dernier.

Entre les décomptes des forces de l’ordre et les estimations syndicales, c’est de nouveau le grand écart. D’après la préfecture de police, ils étaient 21.000 à défiler ce samedi après-midi afin de protester contre la politique menée par Emmanuel Macron et son gouvernement. Les syndicats, et notamment la CGT, revendiquent quant à eux 3 millions de participants à Paris.

A Paris, le cortège s’est élancé depuis la Gare de l’Est peu après 14h30 avec comme point de chute la place de la Bastille. Malgré un important dispositif de sécurité et de nombreux contrôles réalisés par les forces de l’ordre en amont de la manifestation, plusieurs personnes vêtues de noir et cagoulées ont pris part au cortège et quelques échauffourées ont eu lieu, notamment vers la place de la République. Plusieurs dizaines d’individus ont été interpellés en marge du défilé, a indiqué la préfecture de police, et au moins sept policiers ont été blessés par un jet de projectile.

Commentaires