La mairie de Paris demande que le bilan de l’attentat de Baghdad soit revu à la baisse

Samedi 2 juillet, un attentat à la bombe causait la mort de plus de 200 personnes devant un centre commercial de la capitale irakienne. La mairie la ville de Paris, où 130 personnes ont été tuées dans les attentats du 13 novembre, a demandé à ce que les autorités irakiennes revoient leur bilan à la baisse.

L’idée est de ne pas faire de l’ombre aux victimes du Bataclan et des restaurants parisiens dont la mort, rappelons-le, a ému la terre entière. “Nous ne voulons pas que la mort de ces arabo-islamiques attire plus d’empathie que la mort de nos compatriotes blancs et chrétiens. Même si cela a peu de chances d’arriver, nous préférons ne pas courir le risque de perdre la face”, a déclaré un porte-parole de la mairie.

Que les Parisiens se rassurent.

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER