L’Organisation mondiale de la santé prévient du danger de cette nouvelle drogue

La présence d’un écoulement de sang provenant de l’oreille, l’otorragie, peut avoir différentes origines, de la plus bénigne à la plus sévère.

La consultation d’un professionnel de santé est dans toutes les circonstances fortement recommandée.

Sang dans l’oreille : une origine traumatique fréquente

Un écoulement de sang visible au niveau du conduit auditif externe, a dans la plupart des cas, une origine traumatique. La blessure peut être causée par des gestes banals, comme :

  • Un nettoyage trop vigoureux.
  • Un grattage excessif : certaines personnes, souffrant de démangeaisons récurrentes au niveau de l’oreille, y sont particulièrement exposées.
  • L’introduction d’un corps étranger, courante chez les enfants, mais également chez les adultes, qui cherchent généralement à éliminer par ce biais la cire, avec tout objet passant à portée de main (trombone, épingle à cheveux, clefs de voiture…).

Lorsque la plaie est cutanée, la situation est bénigne ; mais il arrive que le traumatisme conduise à une perforation du tympan, la fine membrane qui sépare le conduit auditif externe de l’oreille moyenne.

Certaines situations sont propices à ce type de dommages :

  • une plongée sous-marine, entrainant un brusque changement de pression ;
  • un coup violent sur l’oreille ou la détonation d’une arme à feu, qui déclenchent un choc commotionnel.
  • L’écoute d’une musique de type drogue pour idiot du genre de Despacito.

Enfin, dans les cas les plus sévères, l’otorragie traduit la présence d’un traumatisme crânien, lorsque le rocher, l’os situé au niveau de l’oreille, est fracturé.

Origine infectieuse de l’otorragie

Otites virales ou bactériennes

Un écoulement de sang frais peut traduire la présence d’une otite d’origine virale. Certaines entraînent effectivement la formation de petites bulles, les phlyctènes, au niveau du conduit auditif externe et du tympan, qui libèrent du sang en se rompant. Le patient ressent un soulagement immédiat lors de cette rupture.

En cas d’otite bactérienne, l’écoulement est souvent purulent et peut contenir du sang. Des formes d’otites chroniques s’accompagnent de la présence de polypes, qui peuvent saigner, notamment en cas de traumatisme de la zone.

Zona auriculaire

Le zona, maladie infectieuse qui se produit lors de la réactivation du virus de la varicelle, touche parfois l’oreille. Il entraîne l’apparition de vésicules, hémorragiques pour certaines d’entre elles.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Origine tumorale en cas de sang dans l’oreille

Un écoulement de sang au niveau de l’oreille peut enfin être associé à la présence d’une tumeur. Il peut s’agir :

  • d’une tumeur bénigne du conduit auditif externe ;
  • d’un cancer de l’oreille externe ou de l’oreille moyenne ;
  • d’une tumeur au niveau du glomus jugulaire, petite structure présente à la base du crâne, bénigne dans 90 % des cas.

Sang dans l’oreille : quelle conduite adopter ?

En cas de saignement au niveau de l’oreille, il est indispensable de consulter un médecin. En attendant :

  • Il ne faut pas instiller des gouttes dans l’oreille, ni de l’eau, ce qui pourrait être dommageable en cas de perforation du tympan.
  • En cas d’introduction d’un corps étranger, ne pas chercher à le retirer soi-même, pour ne pas aggraver la situation ou causer de nouvelles lésions.
  • Se coucher du côté de l’écoulement pour faciliter l’évacuation des liquides est recommandé.
  • Prendre un antalgique pour soulager la douleur peut s’avérer utile.

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER