Depuis plus d’un an qu’il est au gouvernement Macron, le ministre de la transition écologique a dû  avaler beaucoup de couleuvres.

Il faut dire que l’ancien banquier qui nous gouverne ne voit rien d’autre que des colonnes de chiffre, et que la santé d’un peuple ne se mesure pour lui que grâce à la courbe du PIB du pays.

Alors dans ce cas, l’écologie est pour lui un concept aussi superflu que la déontologie pour un journaliste de Sudpresse.

Dans ce contexte, on ne peut que constater des fréquents reculs opérés par son ministre de la transition écologique, car quand Macron avance, Hulot recule, comment voulez-vous qu’ils…………mais je digresse.

La liste des couleuvres qu’a ingérées le ministre s’allonge :

Recul sur la fin des hydrocarbures, recul sur la réduction de la part du nucléaire, recul sur l’interdiction du glyphosate, et dernièrement, il a également cédé sur le dossier de l’huile de palmé. Las d’avaler tous ces reptiles à la même sauce, le ministre s’est décidé à les accommoder de différentes façons, pour varier les déplaisirs.

Et force de cette expérience, il nous présente aujourd’hui son nouveau livre :

Mes 50 recettes de couleuvres

Les gastronomes retrouveront  dans cet ouvrage toutes les meilleures préparations comme

– La couleuvre à la Monsanto, parfumée au glyphosate

– La couleuvre dorée à l’huile de palme

et nombres de menus qui raviront les connaisseurs

Commentaires