Les décérébrés du Front viennent de se trouver une nouvelle marotte historique. Après Jeanne D’Arc, récupérée honteusement par Jean-Marie Lepen, après Charles Martel, dont on a effacé presque toute l’histoire pour n’en garder que la (fausse) image du patriote idéal, voici que la fachosphère se penche aujourd’hui sur l’homme de Neandertal, qui peuplait l’Europe jusqu’il y a environ 40000 ans et qui aurait disparu.

Grace à un savoir historique immense, acquis uniquement par le visionnage de quelques vidéos Youtube, le souchien de base a remarqué que le crépuscule du Neandertal coïnciderait avec la venue d’une autre espèce humaine arrivant essentiellement d’Afrique, l’Homo Sapiens. Les deux espèces auraient cohabité un certain temps, mais « l’envahisseur » aurait finalement remplacé les premiers habitants.

De là à y voir une personnification de la théorie du grand remplacement, il n’y a qu’un pas qu’un faf, jamais en mal de raccourcis historique, n’hésite pas à franchir allègrement pour étayer ses théories nauséabondes.

Certes, ceux qui s’intéressent un peu moins superficiellement à cette époque savent que les causes de la disparition du Neandertal sont aussi nombreuses qu’incertaines ; Mauvaise alimentation, raréfaction du gibier, consanguinité sont quelques-unes des diverses pistes explorées par les paléoanthropologues.

D’ailleurs, est-on vraiment sûr que le Neandertal aie complètement disparu ?

On sait de ce dernier qu’il était un être d’apparence fruste, et bien que son cerveau soit légèrement plus volumineux que celui de l’Homo Sapiens, son coefficient d’encéphalisation était cependant moindre. Des caractéristiques que l’on trouve encore aujourd’hui chez des militants FN.

Les souchiens de la fachospère seraient ils donc les descendants des derniers néanderthaliens? Ces derniers se seraient-ils cachés dans les montagnes pour assurer la survie de leur espèce?

Une théorie qui semble coïncider avec la découverte de Ötzi en 1991, un être humain momifié et congelé découvert à 3210 m d’altitude à la frontière entre l’Italie et l’Autriche. Ötzi aurait été un descendant des Néanderthaliens, qui aurait été assassiné alors qu’il tentait, pour organiser la résistance de son espèce contre l’envahisseur d’Afrique, de passer en Autriche, ce pays qui a de tous temps servi de base aux défenseurs de la pureté de leur patrie et de leur race ?

Toujours est-il que cette théorie se répand chez les fans de Renaud Camus et de Marine.

Verront nous un jour cette dernière brandir un vieux fémur en criant : « Ötzi, au secours ?»

Cette perspective grotesque me met déjà en joie !

(NDLR : sur une idée d’un certain Vinzenz G., alias le bichon)

Commentaires