L’épouvantail renvoyé sur le champ à cause d’une grève !

C’est une bien triste histoire que l’on a rapportée à notre journaliste aujourd’hui : un épouvantail syndiqué depuis toujours a été renvoyé sur le champ par son patron, une sanction d’une extrême sévérité qui intervient après une grève dans l’entreprise, une grève qui réclamait justement de meilleures conditions de travail pour les épouvantails !

Au micro de notre envoyé spécial l’épouvantail mis en cause, qui a malgré tout désirer témoigner : « C’est une décision indécente ! Nous avions le droit de faire cette grève et voilà qu’on m’agite comme un homme de paille pour cacher les vrais problèmes ! Sincèrement l’employeur a fait tout un foin de cette affaire, nos revendications étaient pourtant claires : nous désirions que quelque chose soit fait contre ces pigeons de la haute qui nous chient dessus à longueur d’année ainsi qu’un droit de bouger ne serait-ce que pour se gratter ou aller aux toilettes ! Nous voulions que ça bouge, la goutte de l’impatience a fini par faire déborder le vase du dégoût alors j’ai lancé la grève. Nous en avions marre de rester là les bras croisés à ne rien faire ! Et voilà que j’ai été renvoyé sur le champ sans autre motif que d’avoir tenter de faire changer les choses en laissant l’entreprise se faire bouffer pour qu’il voit que les salariés sont tout aussi importants que les patrons si pas plus ! ».

 

La rédaction remercie Axel M. pour son aide !

Commentaires

PARTAGER