L’enterrement à l’Église de Miss Chiwa, le chihuahua le plus connu de Belgique. (vidéos et photos)

Enterrement de Miss Chiwa, Nordpresse y était.

22 avril 2015, cette date est à marquer d’une croix blanche. Au même titre que le 11 septembre 2001 ou le 7 janvier 2015, cette journée porte le deuil. C’est en effet aujourd’hui qu’était célébrée la messe en l’honneur de Miss Chiwa, décédée quelques jours plus tôt.

13h30, sur le parvis de l’église d’Auvelais, l’air est pesant. Accompagnée de chiens, une foule se masse. Monsieur le Curé invite les gens à entrer, accompagné d’une femme portant le deuil. C’était la « maman » de Miss Chiwa.

Dans l’église, le prête nous invite au recueillement, à porter le deuil pour cette brave bête, partie trop tôt. Sa maman prend la parole, en larme. Elle évoque ses actions pour les alcooliques anonymes, sa générosité, son amour et sa foi en l’homme. La foule, venue en nombre, a difficile à retenir ses larmes. L’amie de la famille prend ensuite la parole et parle de la vie de Miss Chiwa.

Le prêtre reprend la parole, une lecture de Saint-Exupéry, un texte de l’évangile de Saint-Mathieu, le panier de Miss Chiwa devant l’autel, le poids des mots pèse sur les gens. Mais tout le monde se soutient et a une dernière pensée vers l’animal trop tôt disparu.

La chanson préférée de l’animal est diffusée. Ensuite, le couffin est emporté vers la sortie, porté par les gens qui étaient chers à Miss Chiwa.

La grande presse nationale s’était déplacée en nombre pour l’événement : Sudpresse, TV Wallonie, TéléSambre, Nordpresse, DH. Tous porteront ensemble l’étendard d’une injustice, car aujourd’hui, osons le dire « Nous sommes Miss Chiwa ».


A revoir: Un reportage sur Miss Chiwa:

Likez notre page Facebook et gagnez de nombreux cadeaux !

Commentaires

PARTAGER